Publicité

Conseil d’arrondissement : des adieux et des promesses

Politique
Le maire sortant Luc Ferrandez a invité les candidats et candidates d'Équipe Coderre à se présenter brièvement au micro (le candidat à la mairie d'arrondissement, Zach Macklovitch, était absent).
Le maire sortant Luc Ferrandez a invité les candidats et candidates d’Équipe Coderre à se présenter brièvement au micro (le candidat à la mairie d’arrondissement, Zach Macklovitch, était absent). (photo : Simon Van Vliet)

Alors que d’autres arrondissements ont annulé le conseil en raison des élections de novembre, le conseil d’arrondissement du Plateau a siégé lundi (2 octobre).

Christine Gosselin et Louise Mainville, deux conseillères sortantes qui ne briguent pas un nouveau mandat sur le Plateau, en ont profité pour faire leurs adieux.

Christine Gosselin, qui fait actuellement campagne comme conseillère de Ville dans le Vieux-Rosemont, explique avoir « fait un long détour de huit ans sur le Plateau ». Louise Mainville qui a été élue en 2009 dans le district De Lorimier après 24 ans comme conseillère scolaire s’est dite « émue et honorée » d’avoir terminé sa carrière en politique active dans l’équipe du maire sortant Luc Ferrandez.

Piste des Pins : l’arrondissement veut aller de l’avant

Revenant sur la collision mortelle survenue le mois dernier à l’angle des avenues des Pins et du Parc, le maire du Plateau a présenté une résolution qui permettra aux services de l’arrondissement de prendre en charge l’aménagement d’une piste cyclable temporaire sur l’avenue des Pins et la rue Roy reliant l’avenue du Parc au parc La Fontaine. Le sommaire décisionnel du dossier confirme qu’un projet avait été déposé et approuvé en juin 2017 par la Division des transports actifs et collectifs de la Ville de Montréal et par l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, mais que le plan « n’a pas obtenu les approbations requises à sa mise en œuvre ».

Le maire Ferrandez, qui avait causé un tollé en accusant le maire Denis Coderre d’être intervenu personnellement pour bloquer le projet, a précisé que la Ville doit maintenant autoriser l’arrondissement du Plateau à procéder aux travaux d’aménagement en lieu et place de l’administration centrale en vertu d’un principe de délégation de pouvoirs prévu à l’article 85 de la Charte de la Ville de Montréal.

S’il elle est reportée au pouvoir le 5 novembre, l’Équipe de Denis Coderre pourrait encore bloquer le projet, car, comme le responsable des dossiers vélo de l’adminsitration Coderre, Marc-André Gadoury, l’avait expliqué à Pamplemousse.ca, la Ville n’envisage pas aménager de piste temporaire sur des Pins pour éviter d’habituer les cyclistes à emprunter une rue qui fera l’objet de réfections majeures d’ici 2021.

Des projets d’aménagement… et d’asphaltage!

Parmi les dossiers à l’ordre du jour de ce dernier conseil de la législature actuelle, notons l’octroi d’un contrat d’aménagement transitoire d’une place publique sur le terrain de l’ancienne station-service ESSO sur l’avenue Mont-Royal et l’octroi d’un contrat d’aménagement paysager de la future place publique en face de l’école secondaire Robert Gravel dans le Mile End.

La firme Castor et Polux, qui réalisera l’aménagement transitoire de la future place sur Mont-Royal, s’est également vue confier le mandat d’adapter l’aménagement temporaire des Terrasses Roy pour les rendre fonctionnelles en hiver.

Ces trois projets de place publique figurent dans la liste des engagements électoraux de l’équipe sortante de Projet Montréal.

L’arrondissement a également voté deux contrats totalisant un peu plus de 5 millions de dollars pour des travaux de planage et de revêtement de la chaussée et de reconstruction de trottoirs.

Questionné à ce sujet par la résidente du district de Lorimier Suzanne Craig, le maire Ferrandez a tenu à préciser qu’il ne s’agit pas de « pavage électoral », les travaux devant être réalisés après les élections. Il précise par ailleurs que c’est grâce aux « budgets substantiels » réservés par l’administration Coderre au programme de réfection des rues que l’arrondissement peut investir de telles sommes dans ses infrastructures routières.

Une main tendue à l’opposition

Faisant preuve d’une ouverture inusitée à la veille d’une élection générale, Luc Ferrandez a offert aux candidats et candidates présents dans la salle de prendre la parole.

Par politesse maladroite, le maire sortant a d’abord invité les personnes qui comptent briguer les suffrages à se lever, avant de réaliser que la candidate d’Équipe Coderre au poste de conseillère de Ville dans de Lorimier, Linda Gauthier, est en fauteuil roulant. Le maire a donc invité six des sept candidats et candidates d’Équipe Coderre à se présenter brièvement au micro (le candidat à la mairie d’arrondissement, Zach Macklovitch, était absent), avant de donner la parole à sa candidate au poste de conseillère d’arrondissement dans de Lorimier, Josefina Blanco.

Comme à l’habitude, les sommaires décisionnels de la séance sont disponibles sur le site internet de l’arrondissement.

Vos commentaires
loading...