Publicité

Mairie d’arrondissement, une campagne loufoque

Politique
Alors que les candidats et candidates d'Équipe Coderre Linda Gauthier et Jean-Pierre Szaraz s'activent sur le terrain, l'aspirant maire du Plateau, Zach Macklovitch, s'est absenté pour un voyage d'agrément à Prague en pleine campagne électorale.
Alors que les candidats et candidates d’Équipe Coderre Linda Gauthier et Jean-Pierre Szaraz s’activent sur le terrain, l’aspirant maire du Plateau, Zach Macklovitch, s’est absenté pour un voyage d’agrément à Prague en pleine campagne électorale. (photo : Simon Van Vliet)

Le maire d’arrondissement sortant Luc Ferrandez fait face à deux adversaires pour le moins atypiques.

Alors que le candidat de Projet Montréal fait campagne sur le bilan de ses deux premiers mandats, les candidats des deux formations adverses, Équipe Denis Coderre pour Montréal et Plateau Sans Frontières, mènent des campagnes plutôt inusitées.

Le candidat fantôme d’Équipe Coderre

Outre une sortie sur Facebook et sur Instagram annonçant sa candidature à la mairie d’arrondissement pour Équipe Coderre, le jeune entrepreneur Zach Macklovitch n’a pas fait la moindre annonce politique depuis le début de la campagne. Il est cependant intervenu dans le débat sur l’émission de permis en ligne.

Parti en voyage d’agrément à l’extérieur du pays en pleine campagne électorale, le candidat d’Équipe Coderre a fait réagir cette semaine en faisant l’éloge sur son compte Instagram du controversé fondateur du magazine Playboy, Hugh Hefner, qu’il qualifie de « grand visionnaire et d’inspiration éternelle ».

Alors que toute l’équipe locale d’Équipe Coderre était présente au conseil d’arrondissement de lundi et que les candidats et candidates s’activent sur le terrain, l’aspirant maire du Plateau était pour sa part en visite à Prague.

La campagne de Michel Brûlé

De son côté, Michel Brûlé qui dirige le parti Plateau Sans Frontière multiplie les sorties incendiaires et les attaques contre l’administration en place.

Dans un billet récent sur le blogue de son parti, l’aspirant maire dénonce le recours à  « un vieux procédé de racolage politique, par lequel les administrations publiques s’assurent des appuis électoraux » en octroyant des contributions financières aux organismes communautaires.

Michel Brûlé a par ailleurs alerté les médias en accusant le maire sortant, Luc Ferrandez, d’avoir donné la directive à des employés municipaux de retirer ses affiches électorales. « Les accusations sont fortes », convient le candidat à la mairie qui dit assumer la gravité d’allégations qu’il profère à l’égard de son rival.

Le chargé de communication à l’arrondissement du Plateau, Michel Tanguay, indique qu’aucune telle directive n’a été émise et que les affiches ont probablement été enlevées par les brigades de propreté de la Ville de Montréal, qui les auraient vraisemblablement considérées comme de l’affichage sauvage.

Le chef de Plateau Sans Frontières dénonce par ailleurs ce qu’il qualifie de « manque de démocratie » de la part de la Coalition vélo de Montréal qui organise un débat le 10 octobre prochain entre Marc-André Gadoury, d’Équipe Coderre, Marianne Giguère, de Projet Montréal, et Jean-Fortier de Coalition Montréal.

Michel Brûlé, qui semble confondre le candidat d’Équipe Coderre sur le Plateau Marc-Antoine Desjardins et le responsable du vélo de l’administration Coderre Marc-André Gadoury, s’offusque de ne pas avoir été invité alors que le vélo est un élément important du programme électoral de sa formation.

« À un moment donné, tu deviens un petit peu paranoïaque », lance l’aspirant maire du Plateau qui va jusqu’à accuser à demi-mot l’administration en place d’envoyer ses cols bleus faire le balayage mécanique de la rue devant chez lui tôt le matin pour le réveiller.

[NDLR : La première version de ce texte faisait omission de l’intervention du candidat à la mairie d’arrondissement d’équipe Coderre sur le dossier de l’émission des permis. Nous avons également été informés après publication que Zach Macklovitch avait accordé une longue entrevue au journal étudiant The Concordian, où il détaille à la fois ses ambitions d’entrepreneur et ses objectifs politiques.]

Vos commentaires
loading...