Publicité

Petite histoire du hockey sur glace!

Culture, Commandité
Votre humble serviteur en gardien de buts au milieu de son équipe gagnante de la coupe à Ste-Claire (moskito AA) aujourd’hui Mercier, (Photo journal Le Flambeau mars 1969)

Ce sont les Montréalais qui ont vu le plus de défilés de la coupe Stanley!

Légende : Votre humble serviteur en gardien de buts au milieu de son équipe gagnante de la coupe à Ste-Claire (moskito AA) aujourd’hui Mercier, (Photo journal Le Flambeau mars 1969)
En effet, 24 défilés victorieux par les Canadiens, 2 par les Maroons et 8 par les Wanderers. Pas surprenant alors que le véritable développement du jeu moderne de hockey a eu lieu à Montréal. Mais d’où vient ce terme, « hockey »?

Certains croient que le mot viendrait du mot français « hoquet », qui signifie un bâton de berger. Une autre version défend la thèse de l’origine hollandaise du mot « hokkie », le diminutif de « hok » signifiant « chenil » ou « cabane » et qui désignerait les cages de but.

À Windsor, en Nouvelle-Écosse, ville considérée comme l’un des berceaux de ce sport, on a pendant longtemps raconté une anecdote au sujet d’un certain colonel John Hockey, en garnison à Fort Edward, qui se serait servi de ce jeu pour garder ses troupes en forme! Ces exercices auraient rapidement adopté le nom de famille du colonel, on les appelait « les jeux de Hockey ».
Quoi qu’il en soit, le terme « hockey » pour désigner ce genre de jeux sur la glace est attesté depuis 1785, même si son étymologie demeure incertaine.

On ne sait pas exactement quand eut lieu la première partie de hockey au Québec, mais c’est à partir de 1875 que le hockey commence à ressembler au jeu que nous connaissons aujourd‘hui.
D’abord joué avec une balle et une sorte de bâton sans palette, les buts n’étaient que de simples drapeaux plantés dans la glace. En 1875 apparaît la rondelle de caoutchouc; en 1880, on ajoute une palette au bâton et en 1899, des filets sont installés pour servir de buts. À l’origine, l’arbitre déposait la rondelle sur la glace, s’éloignait, puis donnait le signal du début du jeu. C’est à partir de 1903 que la mise au jeu se fait au moment où la rondelle touche la glace. Les règles du jeu évoluent et en 1913 on sépare « le » patinoire (c’était au masculin à l’époque) en trois parties et on établit la ligne bleue.

À partir de 1888, les premiers clubs permanents sont composés de Canadiens anglais. Les premières équipes canadiennes-françaises n’apparaissent qu’après 1895.
Dès son origine, le hockey est tellement populaire qu’il s’y brasse rapidement des affaires et les salaires font déjà rêver plusieurs jeunes sportifs. Un maçon au début du XXe siècle se contente d’un salaire de trois cent dollars par année alors que les meilleurs joueurs en gagnent environ trois mille!

En 1909 apparaît le Club de Hockey Canadiens de Montréal, créé en opposition au club le Wanderers de Montréal (depuis 1903) qui n’embauchait que des joueurs anglophones ou presque. Le Canadiens (désignant les francophones à l’époque) se voulait un club de hockey majoritairement, sinon totalement, composé de joueurs d’expression française. Le CH est le plus vieux club encore existant aujourd’hui. C’est en 1911 que les joueurs adoptent le maillot tricolore « bleu-blanc-rouge ».

L‘équipe ne gagne que deux parties au cours de sa première saison. Ça ressemble à cette saison-ci…mais bon gardons la foi comme dirait l’autre!

Légende : En 1913 apparaît un chandail similaire au chandail d’aujourd’hui. (Image : http://notrehistoire.canadiens.com/jerseys-and-logos/1909-1946) Les Canadiens font leur entrée dans la nouvelle Ligue Nationale de hockey en 1917-1918 avec un chandail au logo mieux défini. Une première: les numéros des joueurs sont également inscrits au dos. Les bandes bleue et blanche au bas du chandail sont inversées.

Les Canadiens remporteront finalement leur première Coupe Stanley en 1916 contre les Rosebuds de Portland. C’est la première fois qu’une équipe canadienne-française la remporte, mais des joueurs francophones l’avaient déjà gagnée. En 1901, Antoine « Tony » Gingras, de Saint-Boniface, au Manitoba, devient le premier joueur canadien-français à gagner la Coupe Stanley avec les Victorias de Winnipeg. Henri Ménard est le deuxième, à titre de gardien de but des Wanderers de Montréal, en 1906.

Fait sociologique à noter, la Ligue Nationale de Hockey (National Hockey League) est fondée en 1917 pendant la 1ère guerre mondiale.

Ce sport tant professionnel qu’amateur est devenu une grande industrie mais on se plait encore et toujours à supporter nos équipes locales, moi le premier!

Nous venons de lancer « La Ligue des HOMMES EN ACTION », en souvenir de « La Ligue du Vieux poêle ». Venez jouer les gérants d’estrades en bonne compagnie. Aux deux semaines, les mercredis soir 1er, 15 et 29 novembre prochains, les HOMMES EN ACTION vous attendent pour des soirées libres de billard, de fléchettes et de visionnement des matches sportifs sur grand écran!

Au plaisir de jaser hockey avec vous au Centre du Plateau, 2275, boul. Saint-Joseph Est (angle Fullum), Montréal.

Pour devenir membre ou pour plus d’informations : 514 872-6830

Dominique Lévesque, animateur, HOMMES EN ACTION

Les opinions émises dans les blogues sont celles de leurs auteurs et non celles de Pamplemousse.ca.
Vos commentaires
loading...