Publicité

Mobilisation pour l’institution des Sourdes-Muettes

Immobilier
Depuis 2015, le site de l’ancienne Institution des Sourdes-Muettes est ciblé comme l’un des rares immeubles publics au coeur de Montréal où il serait possible de développer des projets de logement social à grande échelle. (photo d’archives : Simon Van Vliet)

Le Comité logement du Plateau Mont-Royal entend bien s’assurer que l’immense immeuble situé à l’angle des rues Cherrier et Saint-Denis demeure public.

Un comité de mobilisation, formé le mois dernier au sein du Comité logement du Plateau Mont-Royal (CLPMR), travaille à un plan d’action pour bloquer une éventuelle vente de l’immeuble au marché privé et à mettre en branle une campagne de mobilisation dans l’arrondissement.

Une vision pour le 3725, Saint-Denis

À l’image de la coalition qui a organisé l’assemblée publique du 12 octobre, le comité logement souhaite « que cet immense site demeure à vocation sociale et réponde aux besoins de la population du Plateau Mont-Royal et à la communauté sourde », peut-on lire dans un message publié à l’occasion du dévoilement d’un cahier résumant la vision du milieu sur l’avenir de l’édifice et des terrains qui occupent quelque 27 000 mètres carrés en plein cœur du Plateau.

Résultat d’ateliers participatifs réalisés lors d’une assemblée de consultation sur l’avenir de l’institution, le document intitulé Imaginons l’ancienne Institution des Sourdes propose une synthèse des propositions formulées pour une éventuelle reconversion de l’immeuble en un lieu à vocation publique, sociale et communautaire, répondant aux besoins de la communauté sourde, des personnes aînées et à faible revenu, notamment en matière de logement social.

En campagne contre la privatisation

Vicky Langevin, organistartice communautaire au CLPMR, explique que le comité formé dans la foulée de la consultation publique « mènera la campagne sur l’avenir du site et les actions à venir afin d’éviter une vente au marché privé, le tout en étroite collaboration avec une partie de la communauté sourde », qui demeure très attachée à l’institution créée par les Sœurs de la Providence d’Émilie Gamelin.

La mobilisation vise avant tout à éviter une répétition du scénario de l’Institut des Sourds-Muets, qui a été vendu au privé et converti en condos il y a quelques années.

Depuis la dissolution de l’Agence de la santé et des services sociaux qui occupait le bâtiment du 3725, Saint-Denis jusqu’en 2015, le site de l’ancienne Institution des Sourdes-Muettes est ciblé comme l’un des rares immeubles publics au cœur de Montréal où il serait possible de développer des projets de logement social à grande échelle.

Le CLPMR amorce donc « une grande campagne de mobilisation » pour la sauvegarde de l’Institution. La démarche s’annonce en être une de longue haleine, qui n’est pas sans rappeler celle menée en parallèle depuis une dizaine d’années pour la conversion de l’Hôtel-Dieu en pôle de vie et de service communautaire.

Vos commentaires
loading...