Publicité

Encore de nouveaux commerces sur le Plateau

Économie
Le Café Tricycle met de l’avant des produits québécois (photo: Facebook)

Pamplemousse.ca poursuit sa recension des nouveaux commerces qui sont apparus récemment sur le Plateau Mont-Royal.

Café Tricycle, 4531, de la Roche

En novembre, un café ouvrait ses portes sur un thème très en vogue sur le Plateau, les transports actifs. Le Café Tricycle, angle de la Roche et Généreux (juste au nord de Mont-Royal), lancé par Mélanie Caron-Brossard et Olivier Rheme (ce dernier est fondateur de la micro-brasserie Boswell), met de l’avant des produits québécois. On peut y siroter un bon nectar tout en faisant quelques emplettes, notamment le miel de L’Abeille et la bête, le café de Nordik, des produits fins comme ceux des Minettes, Chez Figue ou La Pimenterie, et même des vêtements, comme ceux de Shelter.

Arousse Bistro, 4287, Saint-Denis

Entre Rachel et marie-Anne, la fine cuisine libanaise a maintenant pignon sur la rue Saint-Denis. L’entreprise familiale, qui célébrait récemment ses 25 ans, compte deux autres restaurants: à Sainte-Thérèse et au coeur du très dynamique cartier de la gare à Saint-Jérôme. L’endroit est notamment apprécié pour ses sandwichs traditionnels sur pain pita et son assiette fine gueule.

Café Floraison, 4429, Saint-Denis

Juste au sud de Mont-Royal, le Café Floraison propose un espace de rencontre, d’éducation et de ressourcement où se déroulent ateliers de création, soirées de poésie, musicales, 5 à 7 de réseautage professionnel, club de lecture et conférences portant sur la spiritualité ou l’actualité, ainsi qu’une salle de méditation!

Paradis Montréal, 4427, Saint-Denis

Tout près, juste au nord, à deux pas de Mont-Royal, Paradis Montréal offre une cuisine fusion mexicaine, inspirée par les racines du proprio, Alejandro. La page Facebook s’ouvre sur une immense photo de margarita, évidemment! Le nom du resto évoque le paradis multiculturel que représente Montréal. La carte repose sur des propositions ancestrales mexicaines et des influences brésiliennes, espagnoles, françaises et québécoises.

Boucherie Comtoise, 1881, Mont-Royal Est

Juste à l’est de Papineau, la Boucherie Comtoise propose des coupes de viande nord-américaines et européennes, ainsi que sa propre production artisanale de charcuteries à partir de recettes maison. La maison n’offre que des viandes québécoises sans hormones et sans antibiotiques, provenant d’élevages qui respectent le bien-être animal.

Vos commentaires
loading...