Publicité

La Mission Mile-End brasse la tire-lire!

Vie de quartier
Les Raging Grannies dansent le cancan pour la Mission Mile-End sur la rue Saint-Urbain.
Cancan d’appui des Raging Grannies à la Mission Mile-End. (Photo: Stéphane Desjardins)

Samedi dernier, la Mission communautaire Mile-End est descendue dans la rue. Hots-dogs cuits sur le trottoir, musiciens, Mémés déchaînées, il fallait frapper fort pour recueillir les fonds des automobilistes et passants sur la rue Saint-Urbain.

Le soleil était au rendez-vous. Et les Mémés enragées (Raging grannies) ont beaucoup fait sourire, avec leur cancan en pleine rue. Linda Lou Hachey, directrice de la Mission Mile-End, se réjouissait de toute l’attention portée à la cause. Le député Amir Khadir et le conseiller municipal Richard Ryan étaient aussi de la partie. Avec seulement 10 000 $ de subventions annuelles, la campagne de financement prend tout son sens. Car la Mission Mile-End dessert une clientèle en pleine expansion, dans un quartier qui se gentrifie rapidement.

« On couvre le Mile-End, mais aussi une partie de Parc-Extension, Outremont, la Petite-Italie, Rosemont et jusqu’à Saint-Denis, dit-elle. Notre banque alimentaire sert jusqu’à 10 000 sacs par année (deux par personne par semaine) et nous offrons 25 000 repas par année. Tout est préparé avec une cuisinière rudimentaire qu’il va bien falloir remplacer sous peu. »

Mme Hachey remercie l’aide de l’arrondissement, du maire Luc Ferrandez et du conseiller Ryan, ainsi que du diocèse anglican de Montréal. Car l’organisme vient tout juste d’inaugurer sa nouvelle terrasse Connie Olson, rue Saint-Urbain, nommée en l’honneur d’une célèbre membre fondatrice de la Mission (elle a vu le jour en 1991), décédée en 2012.

« Ce que nous faisons est important, reprend Mme Hachey. Nous aidons sans porter de jugement à une clientèle démunie. Une grande part ne vit que de l’aide sociale. Avec un peu plus de 600 $ par mois, une fois le loyer payé, il ne vous reste pratiquement rien pour vous nourrir. Vous comprendrez que, dans les circonstances, nous sommes contre les politiques d’austérité. Il est important de reconnaître l’importance du droit pour tous de vivre sainement, d’être logé décemment et avoir de la bonne nourriture. C’est pour cela que nous faisons cet événement. Pas juste pour collecter des fonds, mais aussi pour ouvrir nos portes; pour que les gens du quartier viennent voir ce que nous faisons. Car nous sommes une grande famille. Nous nous supportons entre nous », explique Mme Hachey sous l’œil attentif du conseiller Ryan.

Pour Amir Khadir, le travail de la Mission Mile-End est essentiel. Il a profité d’un colloque qui se tenait à Montréal pour inviter sur les lieux des représentants des partis de gauche Podemos (Espagne), Syriza (Grèce) et Die Linke (Allemagne).

Vidéo des Raging Grannies :

DSC_0228

Linda Lou Hachey dirige la Mission Mile-End, dont la clientèle augmente sans cesse. (Photo : Stéphane Desjardins)

DSC_0233

Richard Ryan et Amir Khadir en plein débat, angle Saint-Urbain et Bernard. (Photo : Stéphane Desjardins)

Vos commentaires
loading...