Publicité

Quelles sont les rues les plus polluées du Plateau?

Environnement, Transport
Carte BicylAir, Plateau Mont-Royal
Les citoyens paient pour la circulation de transit: les rues Papineau, Saint-Denis et Saint-Urbain sont parmi les plus polluées de la métropole. (Image tirée de la carte BicylAir, Université McGill)

Il est possible de le savoir grâce à une application développée par l’Université McGill, destinée à ceux qui se déplacent en ville à vélo.

Intitulée BicyclAir, l’application est en fait une carte Google Maps à laquelle on a greffé des données portant sur la pollution de l’air liée à la circulation automobile. Ces cartes permettent d’évaluer les concentrations de polluants à l’air libre, comme le dioxyde d’azote (N02) et les particules ultrafines (produites par différents combustibles comme ceux des poêles à bois). Ces polluants sont jugés nocifs pour la santé. La carte affiche les trajets cyclables les plus courts, les plus propres, les plus calmes et leur kilométrage, lorsque vous cliquez un point de départ et d’arrivée.

Les chercheurs de McGill ont réalisé que quelques-unes des pistes cyclables les plus populaires à Montréal sont aussi les endroits les plus pollués! Pourquoi? À cause de la direction des vents et de la proximité d’autoroutes.

Plusieurs intersections importantes sont également très polluées à cause du nombre élevé de véhicules qui y circulent ou qui y sont arrêtés alors que leur moteur tourne.

Enfin, parfois, de grands axes de circulation, très achalandés, sont aussi fortement pollués. Mais en utilisant une rue résidentielle voisine, on circule dans un environnement parfois libéré de toute pollution, ou presque!

Dans notre quartier

Lorsqu’on regarde la carte, on réalise à quel point le Plateau est un des quartiers les plus pollués de Montréal, du point de vue de la pollution de l’air. Pratiquement tout l’arrondissement a une qualité de l’air médiocre du point de vue du N02, presque partout l’équivalent de ce qu’on retrouve à proximité immédiate des autoroutes!

Mais ce qui ressort, c’est que les citoyens du Plateau paient le gros prix pour la circulation de transit, car les rues les plus polluées sont Saint-Denis, Papineau et Saint-Urbain. Le boul. Saint-Joseph n’est pas enviable non plus.

Mont-Royal (à l’est de Berri) est également une des artères plus polluées du Plateau. Suivent Cartier, Saint-Urbain, Clark, Saint-Dominique, Drolet, Saint-André et Christophe-Colomb.

Les endroits moins pollués

La rue Saint-Laurent surprend, car elle figure parmi les moins polluées du Plateau sur pratiquement toutes sa longueur au sud de Saint-Viateur. Certains tronçons de l’avenue du Parc sont très pollués (entre Bernard et Fairmount, et entre Saint-Jospeh et Mont-Royal), mais d’autres sont parmi les plus propres (le long du parc du Mont-Royal et entre Van Horne et Bernard).

Les oasis où l’air est le moins pollué sont les parcs Lafontaine, Jeanne-Mance et du Mont-Royal, ainsi que le Champ des possibles. La meilleure qualité de l’air sur le Plateau se trouve en plein centre du parc Lafontaine.

La qualité est aussi très bonne à certains endroits précis, comme la rue Garnier, entre Saint-Grégoire et Laurier, des Érables et de Lorimier, entre Mont-Royal et Gilford, Messier et Fullum, entre Sherbrooke et Rachel, de la Roche, entre Rachel et Marie-Anne, les rues de la Roche et Poitevin, entre Gilford et Mont-Royal, les rues Laval et de l’Hôtel-de-Ville, au nord du Carré Saint-Louis, ainsi qu’entre Duluth et Rachel, les avenues de Gaspé et Henri-Julien, entre Maguire et le chemin de fer, ainsi que les environs de l’église Saint-Enfant-Jésus du Mile-End. Se démarque aussi le nord de Saint-Grégoire, entre Saint-Denis et Pauline-Julien.

Le contraste est saisissant avec Outremont, où l’on retrouve l’air le plus respirable de Montréal dans les secteurs les moins denses (ou les plus riches) de cet arrondissement. Le parc du Mont-Royal jouit aussi de la meilleure qualité de l’air de la métropole, sauf lorsqu’on se rapproche de la voie Camillien-Houde. La qualité de l’air du parc Maisonneuve est aussi très bonne. Vous savez désormais où vous réfugier.

Quant à l’air des pistes cyclables traversant le Plateau, seul celui de la piste de la rue Rachel présente moins de risques pour la santé. Toutes les autres pistes (à l’exception du tronçon de l’axe nord-sud qui longe le parc Lafontaine) traversent des zones fortement polluées.

Vos commentaires
loading...