Publicité

Quelles sont vos préoccupations en cette élection fédérale?

Politique
Vue aérienne du Plateau Mont-Royal
Faites-nous connaître les enjeux qui vous interpellent dans le cadre de la campagne électorale fédérale. (Photo: Stéphane Desjardins)

Nous allons certainement interpeller les candidats sur les enjeux sociopolitiques et économiques qui animent le Plateau, en cette campagne électorale.

Comme nous l’avons fait pour les autres élections (provinciales et municipales) avec le Journal de Mercier-Est, qui fait partie du réseau Pamplemousse, nous allons envoyer un questionnaire à tous les candidats, concernant tous les enjeux de la circonscription de Laurier–Sainte-Marie. Certes, plusieurs sont avant tout locaux et relèvent des gouvernements municipal et provincial, mais le député fédéral joue souvent un rôle de catalyseur ou de facilitateur. Et Ottawa dispose de fonds ou de ressources diverses pour faire avancer les dossiers. Quelques-uns sont de sa juridiction.

Alors, quels sont les enjeux qui vous préoccupent? Faites-nous le savoir ici ou dans notre page Facebook, et nous allons les relayer à tous les candidats qui se présentent dans le comté.

Pour vous mettre en appétit, nous en proposons quatre :

Le logement

Ce n’est un secret pour personne, le territoire se gentrifie. Nous n’avons rien contre les condos, mais la force d’un quartier et d’une ville, c’est la mixité sociale. Il faut du logement pour toutes les bourses. Comment y arriver dans le quartier? En régulant davantage le marché privé? En soustrayant une partie des logements du marché privé pour les transformer en logements sociaux? Ou simplement en assurant un financement stable et récurrent aux projets de logement sociaux lorsqu’ils surviennent? Rappelons qu’Ottawa s’est progressivement retiré du financement des coopératives de logement. Le fédéral devrait-il encourager et financer la conversion partielle ou totale de l’Hôtel-Dieu en logements sociaux?

Développement commercial

Comment soutenir l’entreprise indépendante, principal employeur au pays? Ottawa dispose de nombreux programmes de soutien à l’entrepreneuriat. Sont-ils méconnus de nos entrepreneurs? Sont-ils efficaces? Alors que Québec coupe dans ses propres programmes de soutien à l’entreprise, Ottawa devrait-il prendre la relève? D’autre part, le quartier souffre de la spéculation foncière, qui se traduit par de nombreux locaux vides. Ottawa devrait-il financer l’occupation de ces locaux par des PME en démarrage, organismes culturels, communautaires, de l’économie sociale?

Transport

C’est le sujet explosif de l’heure dans le quartier (nous y avons goûté nous aussi à la controverse!). Au-delà des débats sur les changements de sens de rues, de la circulation de transit, du stationnement et des vignettes, Ottawa dispose de fonds pour le financement des infrastructures. Et, surtout, pour le transport collectif. Les gouvernements investissent beaucoup dans les autoroutes (pont Champlain, échangeur Turcot) mais moins dans le métro et les voies réservées. Ottawa devrait-il investir davantage? Quand on ajoute de l’offre au transport en commun, surtout en banlieue, on réduit d’autant la circulation de transit dans le Plateau, et on facilite le retour à la maison des banlieusards qui viennent faire un détour dans nos boutiques et restos. Et, surtout, on améliore la santé des citoyens.

Soutien à l’action communautaire

C’est une vérité de La Palice que les groupes communautaires et l’économie sociale en général jouent un rôle-clé pour la qualité de vie citoyenne. Et c’est tout aussi vrai que le financement manque cruellement au secteur. Le gouvernement fédéral dispose de fonds pour le développement communautaire. Comment pérenniser les services, les locaux et les ressources du milieu?

 

Vos commentaires
loading...