Publicité

Hélène Laverdière ré-élue dans Laurier-Sainte-Marie

Politique
Hélène Laverdière a fait campagne localement et s'est montrée sensible aux enjeux communautaires.
Hélène Laverdière (à droite) a fait campagne localement et s’est montrée sensible aux enjeux communautaires. (photo : Simon Van Vliet)

Réélue avec plus de 37 % des suffrages, la députée néodémocrate sortante, Hélène Laverdière, remporte une victoire à l’arraché sur le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe.

À moins de deux heures de la fermeture des bureaux de vote, le Signal, un outil de prévision du résultat des élections développé par Vox pop labs, plaçait les deux candidats au coude à coude avec respectivement 29,5 % et 32 % des intentions de vote, suivis de près par la candidate libérale, Christine Poirier avec 26,3 %.

Une course à trois

Le duel anticipé Laverdière-Duceppe a rapidement pris la forme d’une course à trois, la candidate libérale prenant même brièvement la tête de la course, alors même que Radio-Canada annonçait l’avènement d’un gouvernement dirigé par Justin Trudeau.

Alors que la tendance vers un gouvernement libéral majoritaire se confirmait, vers 22 h 30, Hélène Laverdière reprenait les devants, talonnée par Gilles Duceppe et Christine Poirier. À partir de 23 h, l’écart s’est creusé progressivement en faveur d’Hélène Laverdière. Vers 23 h 30, le NPD menait par plus de 800 voix pour atteindre plus de 1000 voix d’avance à minuit moins le quart. C’est à 23 h 50 qu’Hélène Laverdière l’a finalement remporté avec une avance de 1 359 voix.

Sitôt réélue, la députée a envoyé un message de reconnaissance sur Twitter :

Le NPD s’accroche, le chef du Bloc perd son pari

Élue à la faveur de la vague orange de 2011, Hélène Laverdière aura été épargnée malgré la dégringolade de son parti dans les intentions de vote. Le NPD se trouve en effet relégué au rang de second parti d’opposition après avoir été en tête des sondages pendant la première partie de la campagne.

La victoire dans Laurier-Sainte-Marie consolide la position du NPD à Montréal, solidement ébranlée par la déferlante libérale. Dans la circonscription voisine de Rosemont-La-Petite-Patrie, Alexandre Boulerice a conservé son siège (avec une solide majorité de 10 000 voix sur la candidate libérale, Nadine Medawar et le bloquiste, Claude André), tandis que dans Outremont, le chef du NPD, Thomas Mulcair, a été réélu avec quelque 1 500 voix d’avance sur la libérale Rachel Bendayan. À Hochelaga, la néodémocrate Marjolaine Boutin-Sweet l’a emporté par moins 500 voix sur le libéral Marwah Rizqy.

Gilles Duceppe a pour sa part échoué à ravir au NPD le siège qu’il avait perdu en 2011. Face au raz-de-marée libéral, le chef bloquiste a perdu son pari d’obtenir la balance du pouvoir. Avec une dizaine de députés le Bloc n’aura pas accès au statut de formation politique à la chambre de communes. Ironie du sort, après avoir cédé sa place à Gilles Duceppe comme chef du Bloc, Mario Beaulieu a reporté une solide victoire dans la circonscription de La Pointe-de-l’Île.

Gilles Duceppe ne donnera aucune entrevue ce soir avait déjà indiqué, lundi après-midi, son attaché de presse, Mathieu Saint-Amand. « Les résultats ne sont pas exactement ceux qu’on a souhaités, mais on a mené une belle campagne », a toutefois déclaré Gilles Duceppe.

Résultats préliminaires

Selon Élections Canada (en date du 20 octobre avec 90,87 % des bureaux de scrutin inclus dans le décompte), les résultats sont les suivants :

Hélène Laverdière, Nouveau Parti démocratique, 37,8 %

Gilles Duceppe, Bloc québécois, 28,3 %

Christine Poirier, Parti libéral du Canada, 24,4 %

Daniel Gaudreau, Parti conservateur du Canada, 4,3 %

Cyrille Giraud, Parti vert du Canada, 3,5 %

Stéphane Beaulieu, Parti libertarien du Canada, 1,1 %

Julien Bernatchez, candidat indépendant, 0,3 %

Pierre Fontaine, Parti communiste du Canada, 0,2 %

Serge Lachapelle, Parti marxiste-léniniste du Canada, 0,2 %

Taux de participation : 57,06 %, soit 48 013 sur 84 142 électeurs inscrits (excluant les électeurs inscrits le jour de l’élection)

Résultats nationaux

Dès 21 h 40, Radio-Canada prévoyait que le PLC formerait le prochain gouvernement et prévoyait moins d’une heure plus tard que Justin Trudeau dirigerait un gouvernement majoritaire.

Selon les résultats préliminaires d’Élections Canada, la répartition des sièges est la suivante :

Libéraux : 184 sièges (54,4 % des sièges, 39,5 % des voix)

Conservateurs : 99 sièges (29,3 % des sièges, 31,9 % des voix)

NPD : 44 sièges (13 % des sièges, 19,7 % des voix)

Bloc : 10 sièges (3 % des sièges, 4,7 % des voix)

Parti vert : 1 siège ( 0,3 % des sièges, 3,4 % des voix)

Taux de participation : 68,49 %, soit 17 559 353 sur 25 638 379 (excluant les électeurs inscrits le jour de l’élection)

Vos commentaires
loading...