Publicité

Conseil d’arrondissement : la confrontation fait place à la concertation

Politique
Le porte-parole du Comité des résidents et des gens d'affaires du Petit-Laurier, Michel Pauzé, a présenté aux élus une proposition élaborée en collaboration avec Zoé Dumais, instigatrice d'une pétition pour l'instauration d'un service rapide de bus sur Mont-Royal, et Catherine Lavarenne, qui avait participé à la mobilisation pour préserver le trottoir Brébeuf.
Le porte-parole du Comité des résidents et des gens d’affaires du Petit-Laurier, Michel Pauzé, a présenté aux élus une proposition élaborée en collaboration avec Zoé Dumais, instigatrice d’une pétition pour l’instauration d’un service rapide de bus sur Mont-Royal, et Catherine Lavarenne, qui avait participé à la mobilisation pour préserver le trottoir Brébeuf. (photo: Simon Van Vliet)

La première séance du conseil d’arrondissement de l’année s’est inscrite sous le signe de la concertation plutôt que de la confrontation.

Le changement de ton observé lors de la dernière séance du conseil, en décembre, semble avoir survécu à la pause des fêtes.

Lors de la période de questions, relativement courte et peu houleuse par rapport à l’habitude, l’un des plus actifs opposants aux politiques de l’arrondissement matière de circulation et de stationnement s’est présenté au micro en compagnie de deux partisanes affichées de l’administration Ferrandez.

Le porte-parole du Comité des résidents et des gens d’affaires du Petit-Laurier, Michel Pauzé, a présenté aux élus une proposition élaborée en collaboration avec Zoé Dumais, instigatrice d’une pétition pour l’instauration d’un service rapide de bus sur Mont-Royal, et Catherine Lavarenne, qui avait participé à la mobilisation pour préserver le trottoir Brébeuf.

« Des citoyens du Plateau Mont-Royal demandent la formation d’un petit comité non partisan, composé de trois résidents et quelques élus de l’arrondissement et de la ville-centre, afin d’apporter des ajustements à l’aménagement de la rue Brébeuf », explique Zoé Dumais.

Ce comité aurait pour mandat d’étudier des propositions élaborées dans un rare élan de concertation entre les opposants et les partisans de l’administration en place sur le Plateau depuis 2009.

Tottoir Brébeuf : vers une solution non partisane?

« C’est une démarche non partisane, j’espère qu’on aura une réponse non partisane », lance Michel Pauzé, un habitué de la période de questions du conseil d’arrondissement. Le résident de la rue de Brébeuf a maintes fois dénoncé les politiques de Projet Montréal en matière d’apaisement de la circulation et de stationnement sur rue.

La proposition a été bien accueillie par les élus locaux qui ont accepté de participer aux travaux de ce comité.

« Le mieux, ça aurait de garder l’aménagement proposé », note cependant le maire d’arrondissement, Luc Ferrandez, qui espère que la ville-centre fera preuve d’ouverture dans ce dossier.

Vos commentaires
loading...