Publicité

Logement : l’arrondissement passe à l’offensive

Immobilier, Politique
Camp pour le droit au logement
L’arrondissement du Plateau Mont-Royal s’attaque aux locations touristiques illégales et demande au gouvernement du Québec de réinvestir dans le logement social. (photo : archives Simon Van Vliet)

Le conseil d’arrondissement du Plateau a adopté lundi deux mesures adoptées visant à s’attaquer aux problèmes de logement dans l’arrondissement.

Par ces mesures, l’arrondissement tente de faire face à deux réalités difficiles, soit le manque de logements abordables et les nuisances causées par la multiplication des résidences touristiques illégales.

Rehausser le financement du logement social 

En ouverture de la séance, le conseiller de ville pour le district du Mile-End, Richard Ryan, a annoncé le dépôt d’une « motion d’urgence » en soutien au Programme Accès-Logis (PAL).

Le programme provincial, qui permet de financer en partie la réalisation de projets de logements sociaux et communautaires, a fait l’objet de compressions importantes dans les dernières années. Dans le budget déposé en mars 2015 par le gouvernement du Québec, la moitié des sommes destinées à la construction de nouveaux logements abordables avait été transférée vers le Programme de supplément au loyer (PSL), qui vise à subventionner individuelle les ménages à faibles revenus plutôt qu’à financer les initiatives collectives de logement social.

En raison de ces compressions, la capacité d’acquisition et de construction de nouveaux logements abordables « s’effrite d’année en année », s’inquiète Richard Ryan.

Dans la motion adoptée lundi, « l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal demande au gouvernement du Québec de poursuivre le développement de nouveaux logements sociaux avec le Programme Accès-Logis, de financer minimalement 3000 unités de logement par année et de bonifier le programme accès logis pour qu’il corresponde plus adéquatement aux réalités montréalaises. »

Locations touristiques illégales : vers l’injonction

Face à la multiplication des locations illégales de logement à travers des sites comme AirBnB, l’arrondissement du Plateau compte se tourner vers les tribunaux pour faire respecter la réglementation sur les résidences touristiques.

Selon les sources, on dénombre entre 1300 et 2900 annonces de location touristiques pour des logements sur le Plateau, soit entre 2 et 5 % de l’ensemble des logements dans l’arrondissement ou encore l’équivalent de 3 à 7 % du parc locatif.

Vos commentaires
loading...