Publicité

Où on va? Dans l’Est ma chère!

Histoire
Atlas Pinsonneault, en 1907, Plateau Est.
Atlas Pinsonneault, en 1907, Plateau Est. (Source : BAnQ / collection numérique atlas)

Dans le “temps jadis”, la partie ouest de la ville représentait le lieu de la richesse, du beau, du luxe et des commerces chics. 

C’est de là que s’est développée l’expression sarcastique populaire ..”où as-tu acheté ça?…dans l’ouest ma chère”.  Aujourd’hui on la détourne pour parler cette fois de l’est du Plateau.

Vous savez que pour les gens qui s’intéressent à l’histoire, les cartes des atlas sont aussi intéressantes que le sont les bandes dessinées pour d’autres.  La carte qui ouvre cet article date de 1907 est l’oeuvre d’un Monsieur Pinsonneault.  Pour moi, c’est un des plus beau atlas de Montréal.  Précis, détaillé, coloré; c’est un véritable livre d’histoires.  Voyons voir.

atlas Pinsonneault 1907 Plateau est

Atlas Pinsonneault, en 1907, Plateau Est. Cliquer sur la carte pour agrandir dans une nouvelle fenêtre. (Source : BAnQ / collection numérique atlas)

La carte nous montre le secteur du Plateau Mont-Royal localisé entre les rues de Brébeuf à Iberville et de Marie-Anne à Sherbrooke.  D’un premier coup d’oeil on peut constater que la partie nord-ouest de la carte correspond à l’ancien territoire de la Ville de Saint-Jean-Baptiste qui est déjà entièrement développé.  La ligne rouge montre la frontière entre Montréal, l’ancien territoire de Saint-Jean-Baptiste, l’ancien territoire de la Ville d’Hochelaga dans l’extrême est et finalement le territoire de la Ville de DeLorimier.  Cette dernière n’est pas encore annexée à Montréal car cela se fera en 1909.  Sur cette carte, son territoire est compris entre Papineau, Iberville et la ligne rouge un peu au sud  de Rachel.

Les lecteurs attentifs noteront également la présence des grands abattoirs de l’est installé à l’est de la rue d’Iberville.  Montréal possède deux grands abattoirs, un ici et l’autre près du pont Victoria dans l’ouest.  Cette grande installation va demeurer en place jusque dans les années 1950.

abattoirs

Les abattoirs de l’est en 1902 (Source : BAnQ fond E.Z. Massicotte)

Si l’on revient dans le secteur de ville de DeLorimier, on voit une piste de course qui est installée dans ce qui sera le futur parc Baldwin.  le “Delorimier Park” se déplacera plus tard plus au nord près de la rue Masson.  Les courses de chevaux sont très populaires à cette époque et on retrouve toujours une piste de course pas très loin.

Plus au sud, à cheval sur la rue Sherbrooke, on voit la représentation graphique de la présence d’une carrière mais dans ce cas-çi, il ne s’agit pas d’une carrière de pierre, mais plutôt d’une “carrière d’argile”; puisqu’on y puisait la matière première pour la fabrication de briques.

Pour ce qui est du parc La Fontaine, on voit aussi inscrit sur la carte, dans la partie est du parc, le terme “review ground”.  Cela nous rappelle que le gouvernement canadien avait acheté la ferme Logan en 1845 afin d’y installer certaines garnisons et aux fins de terrains d’exercices militaires.

garnison

Garnison militaire en 1897 réalisant des manoeuvres dans le parc Logan (futur parc La Fontaine ) pour marqué le jubilé de diamant (60 ans) de la reine Victoria. Elle a régné de 1837 à 1901. (Source : Musée McCord)

Voici donc un pâle reflet de la riche histoire de l’est du ¨Plateau.  Nul doute que nous y reviendrons poursuivre notre visite.

Visitez la Société d’histoire du Plateau Mont-Royal :

Vos commentaires
loading...