Publicité

Avancez par en arrière !

Histoire
Tramway sur Papineau
Photo-montage de Gaétan Sauriol

Quand on regarde le dossier du tramway à Montréal, on dirait que l’ancienne rengaine des conducteurs de p’tits chars est devenue la devise officielle des administrations publiques. 

Alors que toutes les grandes villes du monde se dotent de tramways ultra modernes et de transports collectifs hyper efficaces; nous on avance par en arrière.

La rumeur publique nous dit que ça n’a pas d’allure d’installer ça à Montréal avec nos hivers et toute cette neige.  On oublie toutefois que pendant la première moitié du XXème siècle, ce sont des millions de personnes qui étaient déplacées par ce moyen de transport.  Aussi, il y avait pas mal plus de neige dans ce temps là qu’aujourd’hui.

Cette semaine, je vous amène faire un tour de p’tit char sur la rue Papineau.

Capture d’écran 2016-03-02 à 07.31.10

Cherchez l’erreur ! (Photo-montage de Gaétan Sauriol)

Dans ce superbe photomontage de Gaétan Sauriol, qui est un membre de la Société d’histoire du Plateau Mont-Royal, il n’est pas très compliqué de trouver l’erreur.  Même si les tramways et les autobus se sont partagés les rues de Montréal pendant plusieurs années, les deux photos juxtaposées ici sont séparées par près de 60 ans.  La ligne Papineau porte malgré tout toujours le même numéro, la “45”.

Pour la petite histoire, on se souvient qu’en 1950, est crée la Commission de transport de Montréal (CTM) afin de mettre fin au monopole de la Montreal Tramway Company (MTC).  L’année suivante tous les véhicules de la MTC sont donc pris en charge par la CTM qui se retrouve alors avec un parc de voitures qui est vieillissant; et qui s’accompagne de la grogne grandissante de la population en mal de modernité.  Aux poubelles les vieux tramways !  Durant les huit prochaines années, on remplace les 939 tramways par 1300 autobus.  En 1959, ce sera la fin du tramway à Montréal.  On y reviendra plus loin.

Papineau Mont-Royal 1959 fonds Grumley P094

Tramway Papineau no. 45, en 1959, qui approche du carrefour Mont-Royal. La majorité des édifices sont toujours là aujourd’hui. (Source : Amis des tramways – Fonds Grumley)

La deuxième photo rappelle aux lecteurs que souvent, les carrefours importants de Montréal logeaient, comme c’est le cas ici, un magasin de la chaîne United Cigar Store.  Si le coin de rue possédait un United Cigar Store, c’était un secteur très achalandé et convoité par le commerce.  Derrière le tramway, se trouve aussi le restaurant Nuway, qui était réputé parmi les noctambules du quartier pour ses horaires novateurs.  Plus loin, on distingue un supermarché Dominion (l’ancêtre de Provigo); et le fameux garage Lanthier & Lalonde, bien connu dans tout Montréal.  Et que dire de ce magnifique Chevrolet Impala 1959; une voiture de l’année.

Comme toute bonne chose a une fin, le tramway disparaît des rues de Montréal le 30 août 1959.  Une parade immense parcourt la ville en faisant étalage des différents modèles de tramways électriques utilisés depuis 1892.  La foule est nombreuse, mais elle est aussi un peu nostalgique, car elle comprends bien que les p’tits chars vont maintenant disparaître du décor.

Mais qu’arrive-t’il avec notre Papineau no. 45?  Eh bien, la petite histoire nous dit que c’est le tout dernier tramway à franchir les grandes portes théâtrales installées pour l’occasion au «dépôt» de la rue Fullum.  Le Plateau conserve donc l’âme des tramways montréalais.

août 1959 parade Tramway STM

Grande parade du 30 août 1959 marquant la fin de la dynastie des tramways dans les rues de Montréal. Le “char observatoire”, comme ses utilisateurs l’avait surnommé, a fière allure et il amène avec lui au paradis des tramways la gloire dont il jouissait auprès des montréalais. La photo est captée rue Papineau près de Dorchester. (Source : Archives de la STM)

Visitez la Société d’histoire du Plateau Mont-Royal :

Vos commentaires
loading...