Publicité

Élections : Projet Montréal met ses cartes sur la table

Politique
Mettant fin aux spéculations quant à son avenir politique, Luc Ferrandez a confirmé qu'il se porterait candidat à la mairie d'arrondissement pour la troisième fois en novembre, avec une équipe renouvelée.
Mettant fin aux spéculations quant à son avenir politique, Luc Ferrandez a confirmé qu’il se porterait candidat à la mairie d’arrondissement pour la troisième fois en novembre, avec une équipe renouvelée. (photo : Simon Van Vliet)

Deux recrues de Projet Montréal se joindront à l’équipe du maire d’arrondissement sortant, Luc Ferrandez, qui sollicitera un troisième mandat le 5 novembre.

Lors d’un point de presse tenu jeudi matin à la Halte 24/7, le maire a confirmé ce qu’il avait déjà affirmé publiquement à plusieurs reprises.

Un troisième mandat pour Ferrandez

« Je sollicite un 3e mandat », confirme l’élu, mettant fin aux spéculations quant à son avenir politique qui ont fait suite à son refus de se porter candidat à la chefferie de Projet Montréal l’an dernier. « Beaucoup de gens ont pensé que je me retirais de la politique », note Luc Ferrandez qui explique pourquoi il est revenu sur sa décision, annoncée en 2011, de ne pas faire plus de deux mandats à la mairie d’arrondissement.

« Je pensais qu’on pouvait changer la ville en 8 ans », lance le maire sortant qui dit maintenant vouloir continuer « à toute vapeur » le travail de transformation du Plateau entamé dans les deux premiers mandats de Projet Montréal sur le Plateau. S’il estime qu’il faudra au moins 20 ans pour changer la ville, Luc Ferrandez constate que « la ville a évolué » dans le sens de ce que propose son équipe.

Chaise musicale dans De Lorimier et Jeanne-Mance

Le départ à la retraite de la conseillère de ville du district De Lorimier, Louise Mainville et celui de la conseillère d’arrondissement Christine Gosselin, qui laisse son siège dans Jeanne-Mance pour briguer les suffrages comme conseillère de ville dans le Vieux-Rosemont, brasse les cartes du parti au pouvoir, sans opposition, depuis 2009 sur le Plateau.

Une fois son mandat terminé, la conseillère d’arrondissement Marianne Giguère se présentera comme conseillère de ville dans De Lorimier. « C’est quand même d’abord de la continuité », explique la candidate pressentie qui espère pouvoir défendre sa vision de la ville dans l’enceinte du conseil municipal. C’est la militante de Projet Montréal Josefina Blanco est pressentie pour lui succéder comme candidate au poste de conseillère d’arrondissement.

Travailleuse sociale de formation, Josefina Blanco voit dans la politique active un prolongement de son implication citoyenne auprès des nouveaux arrivants et des familles. « Ça va être un très beau défi », lance-t-elle en se disant prête à faire face à l’opposition à Projet Montréal qui a été particulièrement active dans De Lorimier ces dernières années.

Maeva Vilain, actuellement attachée politique locale du député néodémocrate Alexandre Boulerice, est quant à elle la candidate pressentie pour briguer le siège laissé vacant par Christine Gosselin dans Jeanne-Mance. « Je vois à quel point les enjeux municipaux sont concrets », explique l’ancienne journaliste qui a travaillé ces dernières années sur des dossiers, comme la création de passages à niveau entre Rosemont et le Plateau. Celle qui a été le bras droit en circonscription du lieutenant québécois de Thomas Mulcair à l’époque ou le NPD formait l’opposition officielle face aux conservateurs de Stephen Harper se dit prête a relever tous les défis, dont le premier sera d’aider Valérie Plante à remporter la mairie de Montréal.

L’opposition s’organise en coulisse

« La bataille va être chaude », anticipe Luc Ferrandez qui se dit confiant de voir Projet Montréal l’emporter facilement en novembre sur le Plateau. Tournant en dérision la mobilisation contre l’introduction des vignettes dans le Petit-Laurier, il y a deux ans, le maire sortant invite les candidats de l’opposition à « renouveler leur message ».

Les candidatures pressenties de Projet Montréal doivent être entérinées par les militantes et les militants lors d’une assemblée d’investiture locale tenue ce jeudi (6 juillet). Équipe Coderre n’a pas encore rendu public la liste de ses candidatures pressenties sur le Plateau.

À lire prochainement : Un bilan sans demi-teintes des deux mandats de Projet Montréal

Vos commentaires
loading...