Publicité

Jouer, manger, s’informer et contempler sur le viaduc Van Horne

Vie de quartier
viaduc
Le viaduc Van Horne relie le Plateau-Mont-Royal à Rosemont-La-Petite-Patrie. (photo : Image libre de droits — Wikipédia)

La SODER, Mémoire du Mile End et les Amis du Champ des Possibles dévoilent une partie de la programmation qui animera le Viaduc 375.

L’événement se tiendra du 3 au 8 octobre 2017 sous la thématique « jouer, manger, s’informer, contempler » le viaduc Van Horne, qui relie l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie au Plateau Mont-Royal.

« C’est un moment unique où on va fermer les deux voies sud du Viaduc Van Horne et certaines zones du secteur seront animées ponctuellement. L’idée est de fêter le lieu pour que, peut-être jour, on le pense autrement. Il y a plein d’enjeux dans l’avenir de cette infrastructure », a expliqué Caroline Magar, coordonnatrice du développement pour Les Amis du Champ des Possibles, lors de la soirée de lancement du site web du Viaduc 375. Plus d’une vingtaine de personnes se sont réunies dans les bureaux de la SODER, rue Fullum, le 13 juillet dernier pour l’occasion.

Les organisateurs affirment avoir tenu compte des propositions formulées par les citoyens lors de la charrette interdisciplinaire qui s’est tenue en mars dernier. « La programmation met en valeur la revitalisation actuelle du secteur incarné par cinq lieux legs de son patrimoine ferroviaire », ajoute Mme Magar en nommant le viaduc, le Capitol, l’Entrepôt Van Horne, le Champ des Possibles et l’ensemble du Mile End.

Jouer, manger, s’informer et contempler

En partant de l’ouest du viaduc, les visiteurs pourront d’abord contempler la ville pour ensuite s’informer sur le patrimoine du secteur grâce à des visites guidées. « Le haut du viaduc offre des perspectives absolument exceptionnelles sur la ville. On veut raconter aux gens comme celle-ci s’est modifiée et comment le corridor ferroviaire a historiquement transformé les environs » raconte Yves Desjardins, historien et auteur du livre « Histoire du Mile End ». Ainsi, des panneaux seront installés à certains endroits afin d’éclairer les citoyens sur le legs du secteur.

Ceux-ci pourront ensuite déguster quelques mets en faisant un arrêt à la cantine d’inspiration ferroviaire du restaurant Manitoba, retrouvé habituellement dans Marconi-Alexandra. Enfin, à l’est du viaduc, des jeux pour enfants seront aménagés.

La promenade sera animée par du mobilier urbain conçu à partir de matériaux recyclés par l’association d’architecture expérimentale Bellastock. Certaines des installations seront ensuite léguées à des comités de ruelles vertes. « On espère que ce sera un événement qui continuera à animer la communauté », insiste Caroline Magar.

Culture à l’honneur

Les citoyens seront invités à se costumer pour prendre part à « la parade phénoménale » du viaduc. Un cortège traversera le Plateau jusqu’à La Petite-Patrie sous cinq thématiques : fleurs et friandises, esprit des fonds marins, ancienne Égypte, cortège blanc et esprit de la forêt. Divers artistes animeront également le viaduc via le festival de musique POP Montréal. Aucun nom n’a été dévoilé pour le moment.

Les citoyens pourront magasiner des produits locaux au Capitol, situé au coin des rues Garnier et Casgrain, alors que l’Entrepôt Van Horne accueillera la projection « À l’aube des restes industriels » réalisée par Laurence Grandbois Bernard. L’oeuvre médiatique questionne l’histoire, les pratiques et la poétique de certains espaces industriels de la ville en associant des images d’archives et des captations récentes.

Des courts métrages autochtones primés et des vidéoclips réalisés par des duos d’artistes autochtone-allochtone seront présentés sur le Champ des Possibles grâce au Vélo Paradisio du Wapikoni Mobile, un studio ambulant de formation et de création audiovisuelle des Premières Nations.

Divers projets continueront de venir se joindre au projet au cours des prochains mois. La programmation officielle sera dévoilée trois semaines avant l’événement. Mémoire du Mile End invite les citoyens à prendre part à une table ronde le 9 septembre à la bibliothèque Mordecai-Richler pour réfléchir à l’avenir du viaduc.

Au total, cinq lieux du secteur accueilleront les festivités. (photo : Gracieuseté — Caroline Magar)

Vos commentaires
loading...