Publicité

Calleur et set carré sur la rue Prince-Arthur toute réaménagée

Culture, Vie de quartier
(photo : courtoisie)
(photo : courtoisie)

Accordéon, violon et guitare s’invitent sur la rue Prince-Arthur pour danser quelques sets carrés. Tout juste sortie d’une longue période de travaux, la rue connaît une renaissance.

Chaque samedi de 17h à 19h, les musiciens et danseurs de l’Espacetrad, école de danse et musique traditionnelles québécoises, viennent danser des sets carrés à même la rue, et invitent les passants à les rejoindre.

Carmen Guérard, accordéoniste et responsable des « veillées trad » mensuelles de l’Espacetrad s’est chargée d’amener pour l’été la danse traditionnelle dans la rue Prince-Arthur, avec l’aide financière de l’arrondissement du Plateau Mont-Royal. « L’été, c’est plus difficile d’organiser des veillées en intérieur. Nous n’avions pas fait de « veillée trad » en plein air depuis très longtemps, c’était donc une belle occasion de danser et faire connaître les veillées du Plateau! », explique-t-elle.

Et les premières soirées de danse ont rencontré un franc succès : « Nous avons eu jusqu’à 32 danseurs en même temps! Le calleur amène les gens, et, aidé des musiciens et des danseurs de l’Espacetrad, nous faisons essayer la danse traditionnelle aux passants, touristes et riverains. C’est très dynamique et transgénérationnel! » Il s’agit donc de se réchauffer avant le lancement en octobre des « veillées trad au Centre du Plateau », qui existent depuis maintenant 36 ans.

Une rue pour la danse

Durant tout l’été, la rue Prince-Arthur s’est animée grâce aux 5 à 7 dansants organisés tout au long de la semaine. Capoeira, salsa, tango, danse Sinha, swing et danse contemporaine s’enchaînent depuis le mois de juillet sur la petite place publique de la rue, située au croisement avec la rue Coloniale.

Du côté de l’arrondissement du Plateau, on se félicite d’avoir transformé cette rue piétonne en véritable place publique. « Avec ce réaménagement de la rue Prince-Arthur, nous voulions réussir un mariage entre nature et ville, tout en ramenant un achalandage pour les commerçants », explique Luc Ferrandez, maire de l’arrondissement.

Les Samedi de danser, jusqu’au 16 septembre sur la rue Prince-Arthur, au croisement avec la rue Coloniale. Plus d’information sur le site de l‘Espacetrad.

Vos commentaires
loading...