Publicité

Coderre mise sur la jeunesse et la diversité

Politique
Aux côtés de Denis Coderre (au centre) et de sa jeune recrue Zach Macklovich (candidat à la mairie d’arrondissement), se tiennent (de gauche droite) Linda Gauthier (De Lorimier), Daniel Loueiro (Jeanne-Mance), Jean-Pierre Szaraz (De Lorimier), Iris Almeida-Côté (Mile End) et Marc-Antoine Desjardins (Jeanne-Mance). (photo : Simon Van Vliet)

Le maire sortant de Montréal, Denis Coderre, a présenté mercredi matin l’équipe qu’il a choisie pour représenter l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

Lors d’une conférence de presse dans un restaurant de l’avenue du Mont-Royal, le maire Coderre a présenté six des sept candidatures de son parti pour briguer les suffrages pour son parti sur le Plateau le 5 novembre. « Regardez cette magnifique mosaïque », s’enthousiasme Denis Coderre en présentant l’équipe qui sera dirigée par l’entrepreneur de 27 ans Zach Macklovitch.

Le «dream team» Coderre-Macklovitch

« C’est le temps du changement », lance le maire Coderre qui, ayant de bons mots pour chacune des candidatures présentées, insiste particulièrement sur la diversité et la jeunesse qui est représentée dans son équipe.

Il présente Zach Macklovitch comme « un jeune homme extraordinaire », vantant ses talents d’homme d’affaires et soulignant que le jeune homme est notamment associé dans plusieurs bars ayant pignon sur rue sur le boulevard Saint-Laurent.

Une autre jeune recrue d’Équipe Coderre est Daniel Loureiro que Denis Coderre présente comme un candidat qui, en plus d’être très impliqué dans la communauté portugaise du Plateau, fera le « pont » entre les générations.

Arrimer jeunesse et expérience

Si la jeunesse est une force sur laquelle mise Denis Coderre sur le Plateau, l’expérience en est une autre.

Outre Jean-Pierre Szaraz, l’un des principaux fers de lance de l’opposition à Projet Montréal dans l’Est du Plateau, qui a « tenu le fort » du comité local d’Équipe Coderre pendant les quatre dernières années, le parti du maire de Montréal a recruté Iris Almeida-Côté, ancienne directrice générale de la Société royale du Canada et ancienne PDG de Jeunesse Canada-Monde, qui se présentera comme conseillère de ville dans le Mile-End.

Équipe Coderre a également convaincu l’avocat en droit administratif spécialisé dans la défense des accidentés (et « un grand sportif » qui est par ailleurs l’instigateur de la Cyclovia Camillien-Houde) Marc-Antoine Desjardins de se porter candidat comme conseiller de ville dans Jeanne-Mance.

Après avoir « tassé dans le coin » l’administration montréalaise sur les dossiers d’accessibilité universelle, Linda Gauthier, résidente du Plateau Est et militante aguerrie pour les droits des personnes à mobilité réduite, s’est portée candidate comme conseillère de ville dans De Lorimier la semaine dernière.

Le « Kool-Aid » de Ferrandez

Présentant son « équipe formidable » comme « une alternative » à l’administration Ferrandez, Denis Coderre promet de « mettre fin à l’arbitraire », citant notamment le dossier de l’interdiction des mezzanines mis à l’étude par l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

Questionné à savoir pourquoi le projet de piste temporaire, proposé à l’endroit où est survenue une collision mortelle entre un autobus et une cycliste la semaine dernière, n’avait jamais vu le jour, Denis Coderre a esquivé la question en accusant le journaliste de Pamplemousse.ca de boire le « Kool-Aid » du maire d’arrondissement, Luc Ferrandez. « Il y a des mesures qui vont être prises », se contente de dire le maire Coderre en reprenant le discours de la campagne Vision Zéro et répétant que des investissements des 150 millions de dollars sont prévus dans le cadre du plan vélo annoncé jeudi dernier.

Également présent à l’annonce des candidats sur le Plateau, l’aspirant maire de Rosemont-La Petite-Patrie Marc André Gadoury rappelle pour sa part que des travaux d’infrastructures sous-terraines sont prévus à compter de l’an prochain et que c’est la raison pour laquelle le projet de piste temporaire n’a pas été réalisé. « Les décisions comme celle-là, ça ne se prend pas dans le bureau du maire », martèle le conseiller de Rosemont qui tient à démentir l’allégation de Luc Ferrandez à l’effet que le maire Coderre serait intervenu personnellement dans le dossier.

À lire demain : Équipe Coderre « en mode solution » sur le Plateau

Vos commentaires
loading...