Publicité

Michel Brûlé n’abandonne pas sa campagne

Politique
Michel Brûlé (Photo: page Facebook de l’éditeur)

Le candidat à la mairie du Plateau Mont-Royal, Michel Brûlé, n’a aucunement l’intention d’abandonner la campagne électorale.

Joint vendredi matin, M. Brûlé jure qu’il continue sa campagne électorale, malgré les reportages du Journal de Montréal concernant des allégations d’inconduites sexuelles. « C’est une campagne de salissage, affirme M. Brûlé. On essaie de détruire la carrière politique et celle d’un éditeur à partir de simples allégations. Allégations, soit dit en passant, qui ne sont pas du même niveau que celles concernant M. Rozon. Si je n’étais pas candidat à la mairie du Plateau Mont-Royal, ces histoires n’auraient jamais été publiées. »

Le Journal de Montréal publie ce matin les témoignages de plusieurs femmes qui allèguent que Michel Brûlé s’est livré à des comportements inacceptables en tant que propriétaire des éditions qui portent son nom. La seule femme qui a témoigné à visage découvert est la journaliste Sara-Emmanuelle Duchesne, qui affirme que M. Brûlé a tenté de l’embrasser de force. « Jamais je n’ai essayé d’embrasser cette personne, dont je ne me souviens même pas qu’elle ait travaillé pour moi, répond M. Brûlé. Je me suis toujours fait une fierté de ne pas avoir de relation avec mes employés ou auteurs. C’est du délire total! »

M. Brûlé reconnaît que ces allégations et ces reportages pourraient nuire à sa campagne électorale. « Je nie tout et je poursuis ma campagne, dit-il. Je vais faire le point avec mon équipe. » M. Brûlé confirme qu’il sera au débat électoral de lundi soir, organisé par Solidarité Grand Plateau au Resto Plateau.

« C’est une chasse aux sorcières et j’envisage d’engager des avocats pour me défendre, ajoute-t-il. Ultimement, ce sera aux électeurs de décider… »

Vos commentaires
loading...