Publicité

Une pluie de millions sur le Plateau!

Politique
L’arrondissement entend consacrer des sommes importantes au Programme de réaménagement de parcs, où il prévoit investir quelque 4 millions de dollars, dont une partie importante ira aux réaménagements des abords de la voie ferrée dans le Mile End, notamment pour l’aménagement en cours d’un nouveau skatepark et pour financer les efforts de décontamination dans le Champ des possibles. (photo d’archives : Simon Van Vliet)

Le conseil d’arrondissement a adopté son Plan triennal d’immobilisations (PTI) qui prévoit plusieurs dizaines de millions de dollars d’investissements pour 2018-2020.

Réuni en séance extraordinaire, le conseil d’arrondissement du Plateau a présenté également son budget de fonctionnement qui s’élèvera à un peu plus de 55 millions de dollars en 2018.

Un budget équilibré à l’aide de surplus

La majeure partie du manque à gagner, qui s’élève à 2,4 millions de dollars, sera compensée par une rationalisation des dépenses de l’ordre de 1,3 million ainsi que par des revenus des vignettes journalières (200 000 $) et l’augmentation de certaines cibles et de nouveaux revenus au chapitre des sports et loisirs (48 000 $). Afin d’équilibrer le budget sans augmenter les taxes, l’arrondissement puisera également une somme d’environ 800 000 $ dans ses surplus accumulés.

Rappelons que l’administration avait dégagé un surplus important l’an dernier, dont la majeure partie avait été mise en réserve.

Des millions pour contrer une « usure » du quartier

Premier signe que l’accession de Projet Montréal à la mairie de Montréal change la donne, l’arrondissement a obtenu cette année une augmentation notable de sa dotation de la ville-centre, après des années de négociations infructueuses avec l’administration Coderre en ce sens.

La dotation totale accordée à l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal par la nouvelle administration Plante-Dorais s’élèvera à un peu plus de 24 millions de dollars pour la période de 2018-2020.

Les transferts de la Ville de Montréal pour le nouveau budget d’immobilisations du Plateau s’élèveront ainsi à 10 millions $ en 2018, soit une augmentation de 6 millions par rapport à l’année précédente.

« On va utiliser tous nos revenus reportés », explique le maire d’arrondissement, Luc Ferrandez, qui prévoit donc bonifier ce réinvestissement de la Ville de Montréal pour porter les immobilisations totales à 15 millions en 2018.

Il justifie ces dépenses massives en soulignant que la densité croissante du Plateau et l’augmentation du transit automobile sur le territoire (malgré un transfert notable de part modale de l’automobile vers les transports actifs) exercent une pression sur les infrastructures de l’arrondissement.

Le maire Ferrandez explique que les immobilisations prévues visent donc à répondre à une certaine « usure du quartier », liées notamment à la hausse de fréquentation des parcs et des équipements de loisirs comme les piscines publiques.

Des priorités claires

La ventilation des immobilisations sur le Plateau pour les trois prochaines années, qui sont sujettes à « changer en fonction des orientations », précise le maire d’arrondissement, donne une idée des priorités de l’administration Ferrandez à l’aube de son troisième mandat.

Sans surprise, le Programme de réaménagement des infrastructures, qui inclut notamment le programme de création de saillies et celui de ruelles vertes, obtiendra la part du lion des immobilisations, avec environ 14 millions sur trois ans.

L’arrondissement prévoit par exemple investir 500 000 $ dans l’aménagement de saillies et 400 000 $ dans les ruelles vertes dès l’an prochain.

L’arrondissement entend également consacrer des sommes importantes au Programme de réaménagement de parcs où il prévoit investir quelque 4 millions, dont une partie importante ira aux réaménagements des abords de la voie ferrée dans le Mile End, notamment pour l’aménagement en cours d’un nouveau skatepark et pour financer les efforts de décontamination dans le Champ des possibles.

Le Programme de réfection routière obtiendra pour sa part environ 3 millions de dollars sur les trois prochaines années, ce qui devrait permettre de maintenir le rythme de réfection d’environ 1,5 kilomètre de rue par année.

C’est dans l’Est du Plateau que devrait se concentrer la majeure partie de ces investissements l’an prochain, tel que l’a indiqué le conseil en annonçant des contributions importantes en marge du projet de renouvellement d’infrastructures d’aqueduc et d’égouts prévu sur Parthenais, Rachel Est et des Érables.

Vos commentaires
loading...