Publicité

La société d’histoire honore Jean-Claude Germain et Lorraine Decelles

Culture, Histoire
Les deux récipiendaires posent en compagnie du président de la Société d’histoire du Plateau, Richard Ouellet, lors de la remise des prix au Centre du Monastère. (photo : Simon Van Vliet)

Les prix Rayonnement et Engagement de la Société d’histoire du Plateau reconnaissance ont été remis lors d’une cérémonie tenue le 7 décembre.

Les deux récipiendaires ont accepté leur prix devant une salle comble au quatrième étage du Centre de services communautaires du Monastère, près du local qui abrite l’impressionnant centre de documentation de la Société d’histoire du Plateau (SHP).

L’ambassadeur et la militante

Jean-Claude Germain, dramaturge scénariste, écrivain, auteur, journaliste, parolier et historien québécois, s’est vu attribuer le prix Rayonnement pour sa « contribution majeure (…) au rayonnement du quartier et [pour] son apport à la diffusion de l’histoire de Montréal et à celle du Plateau », fait valoir la SHP dans le communiqué annonçant les récipiendaires.

« Jean-Claude Germain est de ceux qui ont fait naître au monde le théâtre et la littérature québécoises, tout en se montrant un formidable professeur de l’histoire qui se trouve aux fondements de cette culture et de cette raison commune », soutient le chroniqueur et historien Jean-François Nadeau qui ne pouvait pas être présent à la remis de prix, mais qui a tenu à rendre hommage par écrit à « ce diable d’homme ne cesse d’explorer la composante culturelle et politique de notre destin commun ».

Lorraine Decelles, « véritable pilier de l’action communautaire dans le Plateau », ayant travaillé pendant plus de 30 ans à la Maison d’Aurore et servi pendant près de vingt ans à titre de présidente de la CDC Action Solidarité Grand Plateau, s’est quant à elle vue décerner le prix Engagement pour « son profond engagement envers les résidents du quartier, son sens de la justice sociale et son esprit rassembleur ».

Le député de Mercier, Amir Khadir, «  retenu à l’Assemblée nationale » a tout de même adressé une lettre de félicitations « à cette grande dame qui a tant accompli pour la communauté ».

L’histoire continue

Toute en humilité, Lorraine Decelles a tenu à partager les honneurs avec l’équipe qui a pris la relève à la Maison d’Aurore, soulignant qu’elle a pleinement confiance en Annie Pelletier pour poursuivre l’oeuvre d’action collective et de mobilisation communautaire de l’organisme, dont la mission demeure plus pertinente que jamais. L’ancienne coordonnatrice reste d’ailleurs impliquée dans un projet de recherche-action destiné à documenter les impacts et à orienter les actions à venir de l’organisme enraciné sur le Plateau depuis quatre décennies.

Jean-Claude Germain tient lui aussi à rendre l’honneur qui lui est fait à l’Histoire que la SHP s’affaire à documenter depuis une douzaine d’années, notamment à travers une nouvelle exposition virtuelle lancée à l’occasion de la remise des prix. « Le Plateau s’intéresse à lui-même et se donne une histoire », se réjouit le septuagénaire qui souligne qu’on a longtemps eu tendance à se préoccuper davantage à l’histoire de Montréal que de celle des vieux quartiers, des villes et des paroisses qui font d’elle la mosaïque qu’elle est aujourd’hui.

Il ne mâche d’ailleurs pas ses mots pour dire que l’Histoire de Montréal a été la grande absente des célébrations du 375e anniversaire de la métropole qui avait selon lui davantage l’allure d’un festival avec une thématique historique que d’une véritable oeuvre de mémoire.

À lire demain : Le Plateau s’expose en souvenirs et en images

Vos commentaires
loading...