Publicité

5 dossiers à surveiller en 2018

Éditoriaux
Un comité de travail citoyen demande è l'arrondissement de lancer les démarches en vue de la création d'une nouvelle bibliothèque dans les installations de l'Hôtel-Dieu qui sont appelées à changer de vocation dans quelques années.
Un comité de travail citoyen demande è l’arrondissement de lancer les démarches en vue de la création d’une nouvelle bibliothèque dans les installations de l’Hôtel-Dieu qui sont appelées à changer de vocation dans quelques années. (photo : courtoisie de Richard Phaneuf)

L’année qui vient de se terminer a été dominée par les élections municipales, qui a consacré le triomphe de Projet Montréal, comme l’ont souligné nos palmarès des 20 nouvelles les plus populaires sur notre site et des 30 nouvelles les plus populaires sur notre page Facebook. Qu’est-ce qui s’en vient en 2018?

1- Travaux, circulation.

Les cônes oranges se feront encore haïr sur le Plateau. Saillies de trottoir, réfection des infrastructures souterraines, apaisement de la circulation, des travaux majeurs vont perturber la circulation partout sur le Plateau. L’aménagement d’une piste cyclable temporaire sur l’avenue des Pins, entre Saint-Denis et du Parc, rejetée par l’administration Coderre, reviendra-t-il à l’ordre du jour dès le printemps?

Le dossier de l’apaisement de la circulation en faveur des piétons et des cyclistes reviendra hanter l’actualité. Les morts sur nos artères ne semblaient pas influencer les fonctionnaires de la ville-centre, souvent à couteaux tirés avec l’administration Ferrandez. La nouvelle administration Plante changera-t-elle la donne?

Le dossier des passages à niveaux entre le Plateau Mont-Royal et Rosemont — La Petite-Patrie, réclamés depuis des décennies par les résidents de deux côtés du chemin de fer du Canadien Pacifique, avancera-t-il en 2018? Il est permis d’en douter.

2- Immobilier

Quel sera le sort de l’Hôtel-Dieu et de l’ancien Institut des Sourdes-Muettes. Ces immeubles majeurs seront-ils cédés aux promoteurs de condos, ou convertis en logements sociaux et équipements communautaires? Le Plateau manque cruellement de logements abordables et coopératifs, ainsi que des locaux pour ses groupes communautaires, menacés par d’éviction par la CSDM. Pourquoi pas des écoles, des CPE et une bibliothèque? L’administration Ferrandez veut privilégier un usage social, mais les immeubles appartiennent au gouvernement du Québec, qui n’a pas encore dévoilé ses intentions.

Entretemps, le quartier ne cesse de se gentrifier. Justement, l’administration Ferrandez s’est engagée à renforcer le zonage dans le secteur du Mile-End pour protéger les ateliers d’artistes, qui sont menacés par cette gentrification, surtout dans le secteur de la rue Saint-Viateur Est.

Durant la campagne électorale, le maire Luc Ferrandez se disait impuissant à contrer la transformation en hôtel illégal de centaines de logements sur le Plateau, n’ayant pas les pouvoirs ni les moyens de contraindre propriétaires et locataires à les louer à l’année sur la plateforme Air BnB. Le phénomène contribue fortement à la crise du logement actuelle qui sévit sur le Plateau, que dénonce le Comité logement. L’administration Plante fera-t-elle pression sur Québec?

L’administration Ferrandez devra présenter une nouvelle mouture de son futur règlement sur les mezzanines, unanimement rejeté par les citoyens et les architectes. L’arrondissement veut encadrer les mezzanines actuelles ou futures, d’un point de vue urbanistique. Les élus veulent protéger la vie privée des voisins. Les opposants craignent une rigidité bureaucratique dans l’étude des projets et des permis de construction.

3- Grands projets

Plusieurs grands projets doivent être annoncés sous peu sur le Plateau, comme l‘aménagement de l’ancienne station Esso, angle Mont-Royal et Boyer, le pavillon du parc Lafontaine, un skatepark sous le viaduc Van Horne, plusieurs nouvelles ruelles vertes, ou la décontamination du Champ des possibles. Les projets ne manquent pas sur le Plateau.

L’administration Ferrandez doit présenter un Programme particulier d’urbanisme (PPU) pour encadrer le développement économique, commercial, immobilier et social du secteur du Plateau-Est. On l’attend depuis une décennie, ce plan, qui doit maintenant s’arrimer au développement dans l’arrondissement voisin de Rosemont, sera-t-il adopté cette année?

4- Économie

Développement des rues commerciales: si l’avenue du Mont-Royal est en parfaite santé, la rue Saint-Denis et le boul. Saint-Laurent souffrent encore des chantiers majeurs d’infrastructures, qui datent pourtant déjà de plusieurs années. La SDC Saint-Denis entend étendre son territoire vers le nord pratiquement jusqu’aux limites de l’arrondissement, et au sud, jusqu’à la rue Sherbrooke. Elle veut proposer un développement plus harmonieux de l’offre commerciale de ces deux secteurs. La SDC poursuivra son offensive contre les locaux vacants cette année.

Sur le front de l’immobilier commercial, plusieurs commerçants et responsables du développement dénoncent de plus en plus la mauvaise foi des propriétaires d’immeubles, qui se désengagent de leurs responsabilités en entretenant mal ou pas du tout leurs immeubles, ou en laissant volontairement des locaux commerciaux vacants. Certains aimeraient que l’administration Plante adopte un règlement pour punir les propriétaires négligents. Plusieurs immeubles patrimoniaux sont dans un état déplorable, et certains sont carrément insalubres. Un de ces immeubles s’est même effondré l’an dernier. La firme Schiller-Lavy est particulièrement ciblée par ces critiques.

D’autre part, le dossier des taxes trop élevées freinant le développement des rues commerciales sera-t-il abordé par l’administration Plante? L’administration Ferrandez simplifiera-t-elle la vie des commerçants qui présentent des projets de développement et qui doivent composer avec une bureaucratie monstrueuse?

5- Politique

En novembre, Projet Montréal a conquis la mairie de Montréal. Le légendaire affrontement entre l’ex-maire Denis Coderre et celui du Plateau, Luc Ferrandez, est désormais chose du passé. La nouvelle harmonie favorisera-t-elle la résolution de nombreux dossiers affectant la qualité de vie et le développement économique et social du Plateau?

Les prochaines élections générales provinciales auront lieu en octobre. La plupart des analystes politiques prédisent que le député de Mercier, Amir Khadir, conservera son siège. Mais, en politique, l’électorat a causé bien des surprises, partout sur la planète, ces dernières années!

Vos commentaires
loading...