Publicité

7 conseils pour réussir un achat immobilier en 2018

Immobilier, Commandité
Le marché immobilier montréalais est très, très chaud. (Photo: André Dumont)

Vous rêvez de devenir propriétaire au cours des prochains mois? Voici quelques conseils adaptés à la réalité du marché de la grande région de Montréal.

Si vous prévoyez réaliser un achat immobilier en 2018, sachez que vous n’êtes pas seul. Le marché est très, très chaud. La compétition a lieu non pas entre les propriétés à vendre, mais entre les acheteurs.

L’emploi se porte à merveille dans la grande région de Montréal, ce qui crée des conditions favorables pour les vendeurs. Les prix des petits multiplex et des maisons unifamiliales sont en forte croissance et les surenchères (offres multiples) se produisent bien au-delà des quartiers centraux.

Voici quelques conseils fondés sur les tendances observées dans les derniers mois de 2017.

  1. Trouver le meilleur courtier

Les propriétés affichées au bon prix trouvent preneur en 24 à 48 heures. Pour vous accompagner dans votre achat, choisissez un courtier qui vous expliquera comment il a conseillé ses clients qui ont réussi des transactions en situation d’offres multiples. Tous les courtiers peuvent vous aider à trouver, mais tous sont ne sont pas aussi habiles dans un marché si compétitif.

  1. Être à l’affut et réagir vite

Demandez à votre courtier de surveiller les nouvelles inscriptions et de vous prévenir immédiatement quand une propriété arrive sur le marché, avant même qu’elle soit affichée au public sur internet. Surveillez les nouveautés sur DuProprio. Si vous ne réagissez pas rapidement, vous ne visiterez que des propriétés dont le prix est trop élevé ou qui ont été mal entretenues.

  1. Opter pour des méthodes alternatives

Vous cherchez une propriété dans un secteur précis? Dites-le à tout le monde dans votre réseau. Parlez-en à vos voisins. Arpentez les rues à la recherche d’affiches « à vendre » fraîchement installées. Des ventes de gré à gré, sans courtier, ni DuProprio, ce n’est pas commun, mais ça arrive!

  1. Petits plex, grosse demande

La demande est très, très forte pour les duplex et triplex dans des quartiers centraux comme Rosemont, La Petite-Patrie, Villeray et Ahuntsic. Puisque vous devrez payer le prix affiché ou même plus, c’est en jetant votre dévolu sur une propriété qui requiert peu d’entretien que vous en aurez le plus pour votre argent. Et pourquoi pas un plex moins cher à Laval ou sur la Rive-Sud?

  1. Unifamiliales : reconnaître la perle rare

La vigueur du marché de l’emploi se traduit par une demande surprenante dans certaines banlieues. On voit des offres multiples à Saint-Lambert et partout dans l’Ouest de l’île. En connaissant bien votre budget et vos besoins, vous serez en mesure d’agir rapidement quand la bonne propriété se présentera. Les maisons qui ont manqué d’amour se vendent à peine moins cher que celles qui ont été entretenues et rénovées, alors choisissez bien!

  1. Négocier un condo

Le stock de condos neufs et usagés est grand et c’est dans ce segment de marché qu’il y a le plus de place à la négociation. Vous pourriez faire une excellente affaire avec un condo qui demeure invendu après plusieurs mois, que ce soit au centre-ville ou à l’extérieur de l’île. Préférez les condos usagés d’au moins un an et demi : les chances sont plus élevées que de possibles problèmes de qualité de construction se soient déjà manifestés.

  1. Prévoir les hausses de taux d’intérêt

On s’attend à ce que les taux d’intérêt montent à une ou deux reprises en 2018. Si vous cherchez activement une propriété, demandez à votre banquier ou votre courtier hypothécaire de vous garantir un taux d’intérêt d’aujourd’hui pour une transaction qui aura lieu au cours des trois prochains mois.

André Dumont, alias Inspecteur D, est inspecteur en bâtiment et chroniqueur

Vos commentaires
loading...