Publicité

Immeubles excédentaires de la CSDM : l’arrondissement se veut rassurant

Éducation, Immobilier
(photo : Simon Van Vliet - Archives Pamplemousse.ca)
(photo : Simon Van Vliet – Archives Pamplemousse.ca)

L’arrondissement n’entend pas laisser les locataires de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) se retrouver à la rue.

La conseillère d’arrondissement du district Jeanne-Mance, Maeva Vilain, affirme suivre le dossier de près, tant en ce qui concerne la relocalisation de Jeunesse au Soleil qu’en ce qui a trait à l’avenir du Centre de la petite enfance (SPE) Soleil du Quartier.

« Je parle régulièrement avec le commissaire scolaire [Ben Valkenburg] », explique la nouvelle conseillère qui assure que la commission scolaire demeure « ouverte » concernant les échéanciers de mise en vente de ses immeubles excédentaires et les modalités de reprise.

Aliénation du 1130 Saint-Joseph

Le « processus d’aliénation » déclenché le mois dernier par la CSDM prévoit notamment la mise en vente de l’édifice du 1130, Saint-Joseph Est qui abrite, depuis 1991, les installations du CPE Soleil du quartier. « Il s’agit d’un immeuble qui ne peut être utilisé à des fins scolaires et nous offrons à l’occupant de s’en porter acquéreur », indique le responsable des relations de presse de la CSDM, Alain Perron.

La vente du bâtiment au CPE ne serait cependant pas un cadeau.

Selon un rapport du Service des ressources matérielles (SRM) de la CSDM, l’aliénation des bâtiments excédentaires vise notamment à éliminer « le fardeau et les risques de leur gestion et de leur entretien ». Or, le bâtiment de la rue Saint-Joseph présente un indice de vétusté physique élevé (41,19 %), indique le rapport du SRM. Selon les critères d’évalution de la Société québécoise des infrastructures, cela signifie que les coûts de maintien de l’édifice représentent près de la moitié de la valeur de remplacement de l’immeuble.

Quel montage financier?

Pour se porter acquéreur, le CPE devra réaliser un montage financier qui lui permettrait à la fois d’assumer le prix de vente qui serait fixé par la CSDM et d’engager les travaux nécessaires au maintien du bâtiment. Ceci s’annonce difficile compte tenu de la situation financière déjà précaire des CPE, suite aux récentes rondes de compressions budgétaires et aux importantes augmentations de loyer imposées par la CSDM.

Rien n’est encore joué dans ce dossier, car la CSDM doit encore obtenir l’aval du ministère de l’Éducation avant de pouvoir se départir de ses immeubles excédentaires. La direction du CPE ne dispose cependant que jusqu’au 1er février pour faire part de son intérêt à se porter acquéreur du bâtiment, mais elle doit encore rencontrer le ministère de la Famille pour discuter d’un éventuel appui financier au projet.

« C’est un gros flou pour nous », commente la directrice du CPE, France Cantin, qui ajoute que depuis la lettre qu’elle a reçue le 22 décembre dernier, elle n’a eu aucune réponse concernant les conditions d’une vente éventuelle, ni même sur le prix de vente envisagé par la CSDM.

« On veut vraiment travailler avec le CPE et la commission scolaire », indique pour sa part Maeva Vilain qui souligne que l’arrondissement considère les CPE comme « des piliers de la communauté ».

Relocalisation de Jeunesse au Soleil

L’arrondissement est également impliqué dans la recherche de nouveaux locaux pour Jeunesse au Soleil, qui devrait quitter ses locaux d’ici environ un an et demi. « On va travailler avec la Ville pour les aider avec la relocalisation », assure Maeva Vilain qui note que bon nombre des services offerts par l’organisme s’adressent à l’ensemble de la communauté montréalaise.

Elle dit par contre espérer que le gymnase du bâtiment restera accessible à la communauté locale une fois que la CSDM aura repris le bâtiment.

Bien consciente de la difficulté pour les organismes communautaires de trouver des locaux abordables sur le Plateau, la conseillère assure que l’arrondissement entend « appuyer les demandes du communautaire » concernant la réaffectation de l’Hôtel-Dieu et de l’Institut des sourdes-muettes.

Elle rappelle également que l’arrondissement a mis en disponibilité des locaux gratuits pour des organismes au Centre du Plateau l’an dernier.

Vos commentaires
loading...