Publicité

Mobilisation des piétons et cyclistes du Plateau

Transport, Vie de quartier
Le déneigement du réseau cyclable et des trottoirs est un enjeu important sur le Plateau où la part modale des transports actifs est en croissance. (photo : Simon Van Vliet)

La nouvelle Association des piétons et cyclistes du Plateau-Mont-Royal (APCPMR) se réunira le 24 janvier prochain pour établir son plan d’action 2018.

Organisé via Facebook depuis sa création à la fin novembre, le regroupement informel de piétons et de cyclistes organise une première rencontre publique pour faire le point sur les enjeux qui touchent les transports actifs sur le Plateau.

Déneigement : des ratés et des progrès

Lors d’un passage au conseil d’arrondissement en décembre dernier, la porte-parole du regroupement, Claudine Sauvadet avait interpellé le maire d’arrondissement concernant la possibilité de déneiger la piste cyclable Clark dès cette année. L’administration Ferrandez avait fermé la porte à cette option, mais la conseillère du district De Lorimier et responsables des transports actifs au comité exécutif de la Ville de Montréal, Marianne Giguère, dit vouloir intégrer cet important axe nord-sud au réseau blanc.

Faisant écho aux critiques formulées à l’égard du déneigement du réseau cyclable en début d’année, Claudine Sauvadet observe que « la priorité ne semble toujours pas être pour la circulation en transport actif ».

« Il y a quand même eu des progrès », nuance-t-elle toutefois en reconnaissant que l’hiver « commence raide » cette année. « La nouvelle administration se met en place », tempère également la militante qui estime que les ratés des premières heures peuvent être liés en partie à la transition en cours à l’Hôtel de Ville.

Une ouverture à saisir

« Il y a clairement une ouverture qu’on n’avait pas avec l’ancienne administration », ajoute celle qui est également co-porte-parole de la Coalition vélo Montréal. Dans ce contexte, l’APCPMR a « un rôle très actif » à jouer, notamment en vue de l’élaboration d’un plan local de déplacement qui tiendrait compte des besoins et des priorités des nombreux cyclistes et les piétons qui habitent le Plateau ou qui y transitent au quotidien.

L’augmentation de la part modale des transports actifs et la popularité croissante du vélo urbain sur le Plateau militent en faveur du développement d’un réseau sécuritaire et intégré.

Claudine Sauvadet souligne notamment l’importance de bien penser l’aménagement d’un axe cyclable sur l’avenue des Pins qui doit faire l’objet d’importants travaux d’infrastructures dans les prochaines années. Elle évoque également la nécessaire sécurisation de l’avenue du Parc, dont le caractère particulièrement accidentogène est connu depuis des années.

« L’objectif, c’est de travailler avec l’arrondissement », explique-t-elle. Le regroupement espère jeter les bases d’un nouveau dialogue avec l’administration visant entre autres à traduire les objectifs du plan local de développement durable en actions structurantes en faveur des piétons et des cyclistes.

[NDLR : Ne pas confondre l’APCPMR qui organise la rencontre du 24 janvier avec l’ACRPMR, une page Facebook éditée par des individus anonymes, et vouée à la critique des politiques de Projet Montréal et de l’administration Ferrandez. La page de l’Association des commerçants et des résidents du Plateau Mont-Royal semble d’ailleurs avoir pratiquement cessé d’être alimentée après la victoire écrasante de Projet Montréal aux élections du 5 novembre 2017.]

Vos commentaires
loading...