Publicité

PTI : de l’argent pour les parcs et le patrimoine sur le Plateau

Environnement, Politique
Le Programme triennale des immobilisations prévoit des investissements de 30,6 millions pour le réaménagement du parc La Fontaine, incluant la reconstruction du Théâtre de Verdure. (photo d’archives : Simon Van Vliet)

Les investissements massifs prévus dans les infrastructures routières du Plateau ne laisseront pas les parcs et le patrimoine en reste.

En plus des dizaines de millions de dollars d’investissements prévus dans des projets de réfection routière sur le Plateau, le Programme triennal des immobilisations (PTI) de la Ville de Montréal prévoit financer plusieurs projets culturels, patrimoniaux ou environnementaux dans l’arrondissement.

30 millions pour le parc la Fontaine

Le PTI prévoit notamment des investissements de 30,6 millions pour le réaménagement du parc La Fontaine.

« La mise en valeur du parc La Fontaine prévoit des interventions sur l’ensemble des trois îlots qui forment le territoire du parc », peut-on lire dans la fiche détaillée du projet qui figure dans le document de référence du PTI adopté cette semaine. On y ajoute que l’adoption du plan directeur et du plan d’action, prévue en 2018, « permettra à la Ville de planifier et de mettre en oeuvre les projets de maintien d’actifs d’envergure en plus de réaménager certains secteur ou encore de voir à la réfection du corpus bâti du parc », incluant la reconstruction très attendue du Théâtre de Verdure.

Investissements dans les grands parcs

Le Programme de protection des bâtiments dans les grands parcs qui prévoit des investissement de 11,3 millions en 2018-2020 à l’échelle de la ville, permettra notamment le remplacement de la pataugeoire et l’agrandissement du chalet du parc Jeanne-Mance.

Le Programme réaménagement parc du Mont-Royal, doté d’une enveloppe de 22,8 millions sur 3 ans, financera par ailleurs la réfection en cours des terrains de tennis, le réaménagement des terrains de soccer et de la portion sud du parc Jeanne-Mance, tandis que le Programme de réfection des terrains de balle, doté d’un budget de 4,5 millions pour 2018-2020, permettra de remettre en état les installations du Parc Laurier. (Le parc Laurier sera donc l’un des derniers parcs à bénéficier de ce programme qui sera aboli pour intégrer l’enveloppe au programme des plateaux sportifs.)

Mise en valeur des immeubles patrimoniaux municipaux

Grace à un financement provenant en partie du Fonds du patrimoine culturel québécois (FPCQ), le Ville de Montréal entend poursuivre les efforts de protection et de mise en valeur des immeubles et des sites d’intérêt patrimonial, notamment sur le Plateau qui compte plusieurs bâtiments de valeur patrimoniale importante, notamment dans les parcs.

Une enveloppe de 9 millions de dollars, financée au deux tiers par le FPCQ dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal, prévoit la poursuite des travaux de restauration des immeubles municipaux d’intérêt patrimonial dont ceux du Bain Saint-Michel qui doivent se terminer cette année. (À l’approche de la fin des travaux entamés en 2015, l’arrondissement a d’ailleurs lancé récemment un appel de cogestionnaires afin participer à la relance de ce lieu culturel important situé au coeur du Mile End.)

Le FPCQ qui avait notamment servi à financer en partie la restauration du Pavillon Mordecai-Richler et les travaux en cours à la Caserne 26 sur Mont-Royal, permettra de réaliser divers projets visant des propriétés municipales d’intérêt patrimonial sur le Plateau, notamment au Centre du Plateau, au Centre Laurier, au chalet du parc Baldwin et l’ex-caserne 14.

La mise en valeur de l’ex-caserne 14, située au 4247 Saint-Dominique et qui héberge aujourd’hui le Centre des arts contemporains du Québec à Montréal est d’ailleurs prévue dans le cadre d’un effort de restauration d’oeuvres d’art public dans des immeubles municipaux auquel la Ville entend consacrer 3,2 millions en 2018-2020.

Vos commentaires
loading...