Publicité

Débat cordial et mesuré entre les candidates de Mercier

Politique
Les candidates dans Mercier ont répondu aux questions des citoyens et organismes communautaires de la circonscription (photo : Pierre de M)
Les candidates dans Mercier ont répondu aux questions des citoyens et organismes communautaires de la circonscription (photo : Pierre de M)

C’est un panel entièrement féminin qui s’est présenté à l’assemblée électorale de la circonscription de Mercier, dont recouvre la majeure partie du territoire de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

Michelle Blanc, candidate pour le Parti québécois (PQ), Gabrielle Collu pour le Parti libéral du Québec (PLQ), Johanne Gagné pour la Coalition avenir Québec (CAQ) et Ruba Ghazal, pour Québec solidaire (QS), ont répondu pendant plus de deux heures aux questions du public et des organismes communautaires de Mercier.

Nous vous résumons les échanges sur trois des principaux thèmes abordés durant l’assemblée électorale.

Le logement

« Le logement abordable est une préoccupation pour moi », affirme la candidate du PLQ, Gabrielle Collu. Elle rappelle la promesse du gouvernement de construire 1000 logements sociaux à Montréal.

De son côté, Johanne Gagné de la CAQ reconnaît le manque criant de logements sociaux : « Ça va en prendre plus, en collaboration avec les organismes et citoyens impliqués sur la question », a-t-elle avancé.

Candidate pour QS, Ruba Ghazal rappelle que près 3000 logements sont disponibles sur la plateforme Airbnb, ce qui représente près de 6 % nombre total de logements disponibles dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal. « C’est 3000 logements de moins pour les familles […] et dans un contexte de pénurie du logement abordable, les hausses de loyer touchent les familles et les organismes communautaires, explique-t-elle. Pour lutter contre cette pénurie, Québec solidaire promet la construction de 50 000 logements sociaux. »

Michelle Blanc, candidate pour le PQ, s’en prend au bilan du député sortant de Mercier, Amir Khadir. « En 10 ans de QS, il n’y a pas un seul logement social construit », avance-t-elle. La candidate propose de créer un fonds d’investissement pour le logement social, à l’image du fond de solidarité FTQ, et d’acheter des bâtiments pour les convertir en logement social.

Après vérification auprès de la Ville de Montréal, il y a eu un total de 658 logements sociaux et communautaires qui ont été créés dans le Plateau-Mont-Royal, dans le cadre de constructions neuves, de transformation d’édifices non-résidentiels et d’achat-rénovation d’immeubles locatif.

Les familles

Ruba Ghazal critique le bilan du gouvernement et les rigueurs budgétaires mises en place en début de mandat : «  Nos écoles débordent! […] Il faut rattraper les années de ravages causées par l’austérité du Parti libéral dans notre système d’éducation. » Mme Ghazal rappelle la proposition de QS de réinvestir 1 milliard de dollars dans le réseau d’éducation.

Michelle Blanc compte améliorer la conciliation famille-travail grâce à des mesures favorisant le télétravail, notamment NumériQuébec, la stratégie numérique proposée par le PQ, et un crédit d’impôt.

Gabrielle Collu défend le bilan du gouvernement libéral en santé – « 1,1 million de personnes ont accès à un médecin de famille »,  en éducation -« 400 millions par année sont dans nos écoles – et en environnement – « Sous notre gouvernement le Québec est devenu un leader en environnement », qui sont les trois préoccupations principales des familles, selon la candidate.

Johanne Gagné souligne le manque de place en CPE et présente le projet de la CAQ d’instaurer la maternelle dès 4 ans.

Financement des organismes communautaires

Johanne Gagné propose de « maintenir les investissements actuels et de revoir le mode de financement des organismes communautaires afin de diminuer la bureaucratie », et propose un financement à la mission.

Ruba Ghazal rappelle que « les directions sont épuisées par les demandes de financement ». Pour pérenniser ce financement, celle-ci propose aussi un financement à la mission.

Michelle Blanc martèle l’importance de financer les organismes communautaires à la mission, et non au projet.

Gabrielle Collu souligne que le gouvernement a reconnu le rôle des organismes communautaires : « nous finançons à hauteur d’un milliard ces organismes », et à travers le Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale 2017-2023. Questionnée sur la rigueur budgétaire des premières années du gouvernement de Philippe Couillard, Mme Collu a admis que « ça a été difficile ».

Pour des choix éclairés

L’assemblée a été organisée par CDC Action Solidarité Grand Plateau en partenariat avec la Maison d’Aurore et Pamplemousse.ca, qui a assuré l’animation et la web diffusion de la soirée.

Vous pouvez d’ailleurs visionner le débat sur notre page Facebook.

Outre les candidates des quatre principaux partis en lice qui ont participé à l’assemblée du 17 septembre, cinq tiers partis présentent également des candidatures pour l’élection du 1er octobre, soit le Nouveau Parti démocratique du Québec, du Parti conservateur du Québec, du Parti vert du Québec, du Parti marxiste-léniniste du Québec et du Parti nul n’ont pas été invités à l’assemblée électorale.

Pour la liste complète des candidatures et des informations pratiques sur le scrutin, consultez notre Petit guide des élections provinciales. Plusieurs autres activités électorales sont organisées d’ici le scrutin, dont un souper électoral des jeunes et une série d’assemblées de cuisine avec les principales candidates

Article modifié le 21 septembre concernant le nombre de logements sociaux construits dans le Plateau Mont-Royal depuis 2002.

Vos commentaires
loading...