Publicité

Près de 20 millions en infrastructures d’ici 2021

Politique
Une enveloppe de 3 millions de dollars, dont 2 millions dès 2019, est également prévue pour réaliser « diverses saillies », précise le budget détaillé du PTI. (photo d’archives : Simon Van Vliet)

Il y aura encore beaucoup de travaux sur le Plateau, alors que l’arrondissement prévoit investir près de 20 millions dans les infrastructures d’ici 3 ans.

Le Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2019-2021 présenté au conseil du 2 octobre détaille plus de 21,4 millions de dollars d’investissements, dont le trois quarts seront consacrés aux infrastructures.

(Encore plus de) travaux à venir

La part du lion des immobilisations ira en effet dans les infrastructures et la réfection des routes, avec respectivement 14,5 millions et 3,6 millions de dollars d’investissements sur trois ans.

Ces quelque 18 millions de dollars d’investissements s’ajoutent aux montants déjà prévus dans le PTI de la Ville de Montréal, qui finance la majeure partie des travaux d’infrastructures à Montréal.

Bon an mal an, « il se dépense plus de 50 millions de dollars de travaux sur le Plateau Mont-Royal », avance le maire d’arrondissement, Luc Ferrandez. Il souligne que l’arrondissement n’assume donc en réalité qu’une fraction des coûts et que les investissements locaux en infrastructures visent souvent à bonifier les projets menés par la Ville, qui a tendance à reconstruire à l’identique. (C’est d’ailleurs la Ville qui finance l’entièreté des travaux de réaménagement de la rue Clark qui continuent de susciter des critiques.)

La majeure partie des investissements prévus en infrastructures (7,3 millions de dollars) doit se réaliser dès 2019, avec des travaux avenue Coloniale, rue de Bienville, rue Gauthier, rue Saint-André et rue Saint-Cuthbert, notamment.

6 millions pour l’apaisement de la circulation 

Le PTI prévoit par ailleurs consacrer une première tranche de 1,8 million de dollars au projet de place publique devant l’école Robert-Gravel. Au total, plus de 3 millions de dollars seront investis sur deux ans dans ce projet d’apaisement de la circulation qui prévoit un réaménagement important des rues Fairmount et Saint-Dominique aux abords de l’école.

Ce projet majeur bénéficiera d’une subvention de 350 000 $ en provenance du programme d’aide financière du Fonds de la sécurité routière du gouvernement du Québec.

Une enveloppe de 3 millions de dollars, dont 2 millions dès 2019, est également prévue pour réaliser « diverses saillies », précise le budget détaillé du PTI.

4 millions pour les parcs et les ruelles vertes

Un investissement de 350 000 $ par année est prévu à même le programme de réaménagement des infrastructures du PTI pour les projets de ruelles vertes.

Le programme de réaménagement des parcs bénéficiera quant à lui d’investissements de 3,2 millions de dollars sur trois ans, dont un million par année en provenance du Fonds de parc de l’arrondissement.

Les parcs Albert-Saint-Martin, Denise-Morelle, Toto-Bissainthe, Édouard VII et la terrasse Mercure devant l’école Saint-Louis-de-Gonzague se partageront 1 million de dollars en 2019, tandis que l’aménagement du parc Lhasa-de-Sela accaparera à lui seul 1 million de dollars en 2020-2021. Les parcs de Bullion, de la Bolduc et Laval se partageront le reste.

Quels indicateurs pour le suivi de chantiers?

Questionné par le porte-parole de Montréal pour tous, Pierre Pagé, sur l’efficacité des mécanismes de coordination des travaux entre l’arrondissement et la ville-centre, le maire Ferrandez a expliqué que le Bureau d’intégration et de coordination est chargé de veiller à la planification des interventions respectives de la Ville et de l’arrondissement.

Il a par ailleurs reconnu qu’il n’existe pas, à l’heure actuelle, d’indicateurs de suivi qui permettent d’évaluer le taux de réalisation des projets du PTI d’année en année.

Lire également : Budget 2019 : payer l’épicerie avec son épargne?

Vos commentaires
loading...