Publicité

Pleins feux sur les futures limitations Airbnb au conseil

Immobilier, Politique
Airbnb
Les élus du Plateau-Mont-Royal ont été questionnés pendant plus de 45 minutes par les citoyens sur la nouvelle règlementation entourant Airbnb. (Photo : Flickr/David Shane)

Le projet de règlement visant à restreindre les plateformes d’hébergements touristiques temporaires a été le sujet de l’heure au dernier conseil d’arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

Les élus et membres du conseil du Plateau-Mont-Royal. (Photo : Lindsay-Anne Prévost)

Une dizaine de citoyens se sont rendus au micro pour intervenir sur la décision de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal de restreindre les locations d’hébergement touristiques à deux artères (boulevard Saint-Laurent, de la rue Sherbrooke à l’avenue du Mont-Royal, ainsi que sur la rue Saint-Denis, de la rue Sherbrooke Est à la rue Gilford).

Les interventions ont été marquées autant par les propriétaires inquiets de ne plus pouvoir mettre leur résidence en location sur une plateforme de type Airbnb que par les locataires exaspérés des nuisances engendrées — fêtes à répétition, non-respect des heures de collecte des ordures, grabuge, etc.

Certains intervenants se sont également montrés soucieux des répercussions que le projet de règlement pourrait avoir sur les commerçants du quartier. « Je ne suis pas prêt à dire que Airbnb est nocif pour l’économie du Plateau. Plusieurs commerces vivent de ce va-et-vient et ça apporte de l’argent que les gens d’ici ne dépenseraient pas », a souligné un résident, en demandant à l’arrondissement de réglementer les plateformes de type Airbnb pour « en faire une solution gagnante pour les deux parties ».  

En plus de maintenir une vie de quartier paisible, le projet de règlement vise à contrer la perte du parc locatif dans l’arrondissement ainsi que la hausse du coût des logis. « Sachant que tu vas louer un logement plus cher, tu es prêt à le payer plus cher. Il y a des triplex annoncé à 800 000 $ sur le Plateau. Comment on a pu arriver à un tel montant ? » s’est interrogé le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez.

Selon le conseiller de ville du Mile-End, Richard Ryan, un règlement similaire a permis de récupérer 7400 résidences à Berlin. Rappelons que le projet restreignant l’émission de permis devrait prendre effet en janvier.

Appui au projet La porte ouverte (Open Door)

Le débat sur le déménagement de La porte ouverte, un refuge pour personnes itinérantes dans Milton-Parc, a refait surface pour un troisième conseil consécutif.

Un membre de la Communauté Milton-Parc a tenu à contrebalancer les inquiétudes à l’égard d’un éventuel afflux anticipé de personnes itinérantes intoxiquées sur l’avenue du Parc. « L’arrivée de Open Door apporte davantage de solutions qu’elle ne pose de problème », a souligné le citoyen en présentant une lettre ouverte de 260 signataires pour la venue du centre de jour. 

La conseillère d’arrondissement de Jeanne-Mance, Maeva Vilain, a d’ailleurs annoncé qu’une rencontre citoyenne sur Open Door se tiendra à L’Association Récréative Milton-Parc le 13 novembre prochain, de 16 h 30 à 20 h 30. L’atelier, qui s’inscrit dans le cadre d’une série de marches exploratoires, donnera l’occasion aux participants de voir de quelle façon l’arrondissement peut augmenter la salubrité, accroître le sentiment de sécurité et embellir les rues du secteur. 

La rencontre était déjà prévue avant que le débat houleux sévisse, mais elle permettra néanmoins de faire le point sur certaines appréhensions.

Fin de la mésentente entre l’arrondissement et KABANE 77?

Le torchon continue de brûler entre l’arrondissement et KABANE 77, un hangar industriel démoli en octobre dernier à la suite d’un incendie. 

Le maire de l’arrondissement a rejeté la responsabilité de l’incident sur des squatteurs via sa page Facebook, ce qui a suscité la colère des acteurs du milieu qui militent depuis des années pour la sauvegarde du bâtiment et sa transformation en espace public. « On est vraiment tannés de la mauvaise foi de l’arrondissement et de la fin de non-recevoir qui entoure KABANE 77 », a lancé au conseil Frédérique Roy, membre impliquée dans l’avenir de l’endroit.

La jeune femme a demandé à ce qu’une rencontre soit planifiée avec les partenaires impliqués, tels que les Amis du Champ des Possibles, Le Lion et la Souris, Mémoire du Mile-End et le Comité des citoyens et citoyennes du Mile-End.

« On fait tout ce qui est en notre possible pour garder la structure, a assuré Richard Ryan. On reconnaît que KABANE 77 a eu une très grande présence sur le site dans les dernières années. On a hâte qu’un projet concret nous fasse rêver à la suite des choses. »

Le prochain conseil nous dira si le feu s’est finalement éteint.


Il est possible de consulter en ligne les sommaires décisionnels de la séance ordinaire du conseil. La Webdiffusion des séances est également archivée sur le site de WEBTV.

Vos commentaires
loading...