Publicité

La campagne du NPD lancée dans Outremont

Politique
Julia Sanchez, candidate NPD dans la circonscription d'Outremont, en compagnie du député Alexandre Boulerice (photo: courtoisie)
Julia Sanchez, candidate NPD dans la circonscription d’Outremont, en compagnie du député Alexandre Boulerice (photo: courtoisie)

Jeudi dernier (17 janvier) avait lieu le lancement de la campagne du Nouveau Parti démocratique (NPD) pour remporter l’élection partielle du 25 février dans le comté fédéral d’Outremont. C’est Julia Sanchez qui tentera de conserver la circonscription détenue par Thomas Mulcair, ancien chef du parti.

Depuis 2015, les limites du comté se sont étendues jusqu’à la rue Saint-Denis, englobant le quartier Mile-End et une partie du quartier Saint-Louis. Nous avons donc demandé à la candidate Julia Sanchez quelles étaient ses priorités pour ces quartiers, qui font partie du Plateau Mont-Royal.

Tout de go, Mme Sanchez, économiste, environnementaliste et gestionnaire de projets internationaux, a mentionné qu’il fallait impérativement trouver une solution sécuritaire pour traverser la voie ferrée du Canadien Pacifique (CP) qui sépare le Plateau du quartier la Petite-Patrie, au Nord. Depuis des années, les piétons et des cyclistes percent des trous dans la clôture qui longe cette voie ferrée pour passer du sud au nord (ou l’inverse). Lorsqu’ils sont pris en flagrant délit, ils doivent payer une amende salée de 146 $.

Un projet dans une impasse

En mai 2017, la Ville de Montréal avait soumis un projet à l’Office de transport du Canada permettant l’aménagement de cinq passages au-dessus des voies. Mais, à ce jour, il n’y a eu aucun développement dans ce dossier qui traîne depuis des années. Le CP bloque toute initiative en refusant les projets. « Cette situation nuit aux déplacements sécuritaires des piétons et cyclistes et crée une limite au transport actif que l’on veut pourtant encourager, » déplore la candidate Sanchez qui une fois élue, compte faire pression sur le ministre des Transports, Marc Garneau, pour sortir de cette impasse.

Une solution a pourtant été proposée par la députée de Laurier-Sainte-Marie, Hélène Laverdière, à la Chambre des communes, selon Alexandre Boulerice, député NPD de Rosemont-La Petite Patrie et lieutenant du Québec pour le parti, venu appuyer Mme Sanchez dans sa lutte pour obtenir le comté. « La députée avait déposé un projet de loi permettant au gouvernement fédéral l’aménagement de traverses au-dessus de voies ferrées, un pouvoir que n’a pas le gouvernement en ce moment, relate-t-il. Le projet de loi a toutefois été rejeté par les Libéraux. »

Protéger les travailleurs autonomes

Julia Sanchez compte aussi faire des pressions pour que les travailleurs autonomes, nombreux dans le quartier Mile-End, obtiennent une meilleure couverture d’assurance (assurance-médicaments notamment). Ces travailleurs ont très peu de protection sociale en ce moment (et souvent de faibles revenus) et Mme Sanchez croit qu’il faut améliorer leur sort.

La candidate souhaiterait aussi que les traitements chez le dentiste et les lunettes soient couverts par l’assurance maladie publique.

Faciliter l’accès au logement

Le pourcentage de locataires étant élevé dans les quartiers est du comté, Mme Sanchez affirme avoir déjà rencontré les groupes intéressés à la question pour savoir quels étaient leurs besoins. Le taux de vacance pour les logements locatifs étant très bas en ce moment à Montréal, la possibilité que des citoyens aient de la difficulté à se loger en juillet prochain dans ce secteur est réelle et Mme Sanchez en est consciente.

D’autres priorités nationales

À maintes reprises lors de son discours, Mme Sanchez a mentionné les engagements du gouvernement Trudeau avait renié depuis son élection (ex. : la réforme électorale, la lutte aux paradis fiscaux, la lutte aux changements climatiques amoindrie par l’achat d’un oléoduc). Si elle est élue, elle s’engage à faire pression sur le gouvernement pour qu’il prenne des actions plus significatives sur ces points.

Enfin, Mme Sanchez croit que ces chances d’être élue sont très bonnes. La lutte se ferait entre Libéraux et partisans du NPD dans Outremont. Et Mme Sanchez affirme que bien des électeurs dans la circonscription sont insatisfaits de la performance des Libéraux depuis leur élection.

Vos commentaires
loading...