Publicité

Une vocation culturelle pour la caserne 14

Culture, Politique
La caserne 14, rue Saint-Dominique, sera transformée en lieu culturel. (photo : Agathe Beaudoin)
La caserne 14, rue Saint-Dominique, sera transformée en lieu culturel. (photo : Agathe Beaudoin)

La caserne 14, située sur le Plateau-Mont-Royal, va devenir un lieu à vocation culturelle, comme les Bains Saint-Michel et la caserne 26. Une assemblée publique est organisée le 26 février pour présenter le projet et les futurs travaux aux habitants.

La caserne 14 pourrait prochainement reprendre du service. Le 4 février 2019, le conseil d’arrondissement a entériné le projet de résolution concernant ce bâtiment. Située au 4247, rue Saint-Dominique, cette ancienne caserne, une jolie bâtisse aux fenêtres et portes rouges – actuellement barricadées par des planches en bois – érigée dans le style Beaux-Arts, est fermée au public depuis cinq ans, après avoir accueilli entre 1983 et 2014 le centre des arts contemporains du Québec. « Elle va faire l’objet de travaux de mises aux normes au cours des prochains mois, et l’édifice sera converti en lieu culturel », explique à Pamplemousse.ca Josefina Blanco, conseillère d’arrondissement district De Lorimier, et responsable de la culture. « C’est un projet auquel je tiens beaucoup et qui m’enthousiasme. »

La caserne 26 (photo: Lemay)

La caserne 26 (photo: Lemay)

Comme l’explique l’élue, le projet in fine n’est pas encore totalement abouti. « Nous ne sommes pas en mesure de dire quel organisme occupera les lieux. » Néanmoins, le sommaire décisionnel du conseil d’arrondissement de février apporte quelques précisions : « La mise aux normes du bâtiment prévoit, entre autres, la construction d’une salle mécanique au toit pour abriter les équipements techniques. Le lieu se veut un espace administratif et un endroit où des groupes d’artistes pourront répéter leurs productions et faire différentes explorations avec de l’éclairage, de la vidéo et du son et ne se veut pas un lieu destiné à diffuser des spectacles et à recevoir du public. » Deux salles de répétition devraient être aménagées. La tour à boyaux existante à l’extérieur sera conservée. À noter que « la cour arrière, qui donne sur l’avenue Coloniale, présentement utilisée à des fins de stationnement, deviendra une petite placette urbaine semi-publique ». Enfin, le projet prévoit « la plantation de nombreux végétaux ».

Un peu d’histoire

Selon les informations de la Société d’histoire du Plateau-Mont-Royal, La caserne 14, inaugurée en 1913, est l’une des vingt-deux casernes de pompiers construites à Montréal entre 1900 et 1918. Elle est l’oeuvre de l’architecte Louis-Roch Montbriand (1860-1923), l’un des plus importants de la région de Montréal au cours de la première moitié du XXe siècle. Cette caserne témoigne, avec l’ensemble des casernes érigées à la fin du XIXe siècle, des efforts déployés par la ville pour lutter contre les incendies et constitue aussi un témoin de l’évolution de l’ancien quartier Saint-Jean-Baptiste. La caserne en tant que centre de secours a fermé ses portes en 1980.

 

Deux autres projets sur le Plateau

Les bains Saint-Michel, dans le Mile-End. (photo : Perspectives)

Les bains Saint-Michel, dans le Mile-End. (photo : Perspectives)

Selon Josefina Blanco, l’objectif est de « conserver la valeur patrimoniale » du bâtiment construit en 1913. Cette restauration de la caserne 14 rejoint deux autres projets similaires déjà en cours sur le Plateau : les Bains Saint-Michel, dans le Mile-End, et la caserne 26. Le premier site, une piscine qui avait cessé son activité en 1993 et qui par la suite avait accueilli plusieurs OBNL culturels, actuellement en travaux, devrait rouvrir ses portes au printemps 2019 avec des organismes culturels.

Pour la caserne 26, qui se trouve dans Plateau-Est, sur l’avenue Mont-Royal, les travaux auront duré plus longtemps que prévu. Initialement, la caserne aurait même dû rouvrir fin 2018. Mais le chantier ne cesse d’être retardé. Une caserne doit être maintenue en rez-de-chaussée et des activités culturelles aux étages supérieurs. Même si selon la municipalité, les travaux doivent arriver à terme au printemps 2019, difficile d’affirmer aujourd’hui que le calendrier sera tenu. Ce projet est en tout cas loin de faire l’unanimité : la société d’histoire du Plateau Mont-Royal dénonce « une véritable entreprise de démolition, plus qu’un chantier de restauration ».

À savoir
Un assemblée publique consacrée au projet de la caserne 14 se déroulera le mardi 26 février à la mairie de l’arrondissement, à 18 h, au 201, avenue Laurier Est, rez-de-chaussée, salle Plateau.

Vos commentaires
loading...